Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘mathieu lecerf’

Diplômé d’une école de cinéma, journaliste, Mathieu Lecerf a réalisé deux courts métrages et un documentaire. Il est l’auteur de La Part du démon, publié aux Éditions Robert Laffont dans la collection  » La Bête noire « .

Diane Gastel est au sommet de sa gloire. Actrice à la beauté renversante, elle est la femme idéale, celle dont tout le monde rêve, mais que personne ne connaît vraiment. Elle semble mener une vie heureuse jusqu’au jour où son époux, un riche industriel, succombe à un attentat dans le jardin des Tuileries.

Promise à un brillant avenir au sein de la brigade criminelle, Esperanza voit quant à elle sa vie se briser quand sa fille Mia est kidnappée.

Deux destins aux antipodes. L’une vit sous les feux des projecteurs, l’autre est plongée dans les ténèbres. À chacune, des hommes ont arraché ce qu’elles avaient de plus cher.

Où puiser encore de la force quand ce qui vous fait vivre vous a été enlevé ? Au royaume des cris, nul ne peut sortir indemne…

Au royaume des cris est le second roman de Mathieu Lecerf qui fait suite à La part du démon qui l’a révélé l’an dernier. Et de nouveau, c’est une réussite même si j’avais deviné une partie du dénouement, je trouve que l’auteur a un don indéniable pour le bluff.

Quel plaisir de retrouver Esperanza et Manny après les mésaventures incroyablement risquées qu’ont subies nos deux policiers. La fin du premier tome annonçait déjà que l’auteur les malmènerait toujours autant par la suite et il l’a fait ! 

Cristian, le frère journaliste de Manny, est aussi de retour et c’est avec lui qu’on suit l’enquête sur la tuerie des Tuileries pendant que Manny et Esperanza cherchent Mia.

Le récit est mené tambour battant : impossible de s’ennuyer de la première à la dernière page tant l’écriture de Mathieu Lecerf est nerveuse. L’auteur nous plonge tout de suite dans le vif avec l’attentat des Tuileries puis avec la quête d’Esperanza pour trouver sa fille.

L’histoire, bien pensée est remarquablement écrite, reste de facture très classique mais le suspens est habilement distillé et les pages se tournent toutes seules jusqu’au point final.

Les personnages sont attachants et bien travaillés, ils jouent tous un rôle dans cette histoire où l’on suit en parallèle deux enquêtes mais également la vie privée des protagonistes. Si vous n’avez pas lu La part du démon, vous pouvez tout de même lire ce second tome mais comme nous sommes dans une trilogie, mieux vaut les lire dans l’ordre.

Les enquêtes menées par les deux inspecteurs et par le journaliste sont pleines de rythmes, de fausses pistes et de retournements de situation jusqu’au point final qui m’a laissé K.O.

Ce thriller glaçant est un vrai page-turner que j’ai littéralement dévoré en quelques heures tant j’avais du mal à le lâcher. Je vous le conseille si vous aimez ce genre, vous passerez un bon moment.

Un grand merci à La bête noire pour cette lecture ô combien addictive !

Read Full Post »

Lu dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge

Diplômé d’une école de cinéma, journaliste, Mathieu Lecerf a réalisé deux courts métrages et un documentaire. Il a également été collaborateur ou directeur de rédaction pour Première, Studio Magazine, GQ ou pour des émissions consacrées au cinéma.

Une religieuse sauvagement assassinée et mutilée, à Paris, ça n’arrive jamais. Pourtant, c’est la première affaire du lieutenant Esperanza Doloria à son arrivée au 36, rue du Bastion.

Au couvent où enquêtent Esperanza et le capitaine Manuel de Almeida, la religieuse est décrite comme un ange. Et qui voudrait tuer un ange ?

Mais un mystère plane autour d’elle. À l’orphelinat où elle enseignait, les enfants semblent terrorisés… Certains prétendent même subir de terrifiantes expériences médicales. Disent-ils la vérité ou sont-ils manipulés ?

Esperanza se jette corps et âme dans cette enquête. Manuel, lui, est persuadé que seuls le sang-froid et la raison permettront de la résoudre.

Se trompe-t-il ? Le grand patron de la brigade criminelle en est convaincu. Et bientôt Esperanza se retrouvera seule face à un complot démoniaque que le diable lui-même renierait…

Mathieu Lecerf signe avec La part du démon un premier thriller particulièrement intense et haletant. Divisé en trois parties, chacune d’entre elles portées par un protagoniste différent, Manuel, Esperanza et Cris.

Le récit est mené tambour battant : impossible de s’ennuyer de la première à la dernière page tant on est immédiatement embarqué dans cette enquête qui nous plonge tout de suite dans le vif.

L’histoire, bien pensée est remarquablement écrite, n’est pas forcément très originale puisqu’elle tourne autour de la maltraitance des enfants dans une institution catholique, mais le suspens est habilement distillé et les pages se tournent toutes seules jusqu’au point final.

Les personnages sont attachants et bien travaillés, ils jouent tous un rôle dans cette construction narrative où les différentes parties se répondent et se recoupent, ce qui peut décontenancer d’autant que la partie menée par Cris n’est pas des plus intéressantes.

L’enquête menée par les deux inspecteurs et par le journaliste, sur le meurtre de la nonne et celle sur les chauffeurs de taxi vont se télescoper dans la troisième partie pour un dénouement réussi même si il ne m’a pas vraiment surprise.

Reste que ce thriller est un vrai page-turner que j’ai littéralement dévoré en quelques heures tant j’avais du mal à le lâcher. Je vous le conseille si vous aimez ce genre, vous passerez un bon moment.

Un grand merci à La bête noire pour cette lecture ô combien addictive !

Read Full Post »