Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘maxime gillio’

Après un début de carrière dans l’enseignement, Maxime Gillio se consacre à l’écriture. Il est l’auteur de nombreux polars et d’un témoignage sur le parcours de sa fille autiste, Ma fille voulait mettre son doigt dans le nez des autres.

Recueilli par son oncle et sa tante depuis le décès accidentel de ses parents, Samuel Foster est un jeune garçon solitaire, mutique, qui préfère les crayons aux autres enfants.

Depuis qu’il est petit, Sam passe son temps à griffonner. Des dessins pas comme les autres toutefois puisqu’ils représentent le futur !

Le jour ou il se fait brutaliser par Greg, le caïd du collège, deux ados aux super pouvoirs s’interposent et l’emmènent dans une école secrète : le Repaire, dirigé par la redoutable Madame Smith.

Sam se rend alors compte qu’il n’est pas le seul à être spécial. Cette école est en effet destinée à des ados extraordinaires, comme lui. Il y fait la rencontre de Victor, Zoé, Shugon, Julie et Farès et découvre les dons incroyables de ses camarades : la métamorphose, l’empathie, la faculté de parler toutes les langues du monde, la duplication ou encore l’absorption d’énergie

Revêtus de combinaison rouge, verte, bleue ou grise en fonction de leurs dons, ils vont bientôt devoir affronter des ennemis qui aimeraient s’approprier leurs pouvoirs…

Origines est le premier tome de la nouvelle série signée Maxime Gillio, Super-Héros, dans laquelle nous suivons Sam et une poignée d’ados aux pouvoirs extraordinaires.

Si le début du roman fait indéniablement penser à Harry Potter : un ado orphelin aux supers pouvoirs, recueilli par un oncle et une tante (bienveillants dans son cas) et qui est admis au sein d’une école spécialement créée pour des ados comme lui, le reste du roman est très différent.

Contrairement au jeune sorcier imaginé par J.K Rowling, l’histoire est très ancrée dans le réel et le contemporain avec les nouvelles technologies (outils et réseaux sociaux) et plaira sans nul doute aux 10/13 ans auxquels elle est destinée avec un petit côté X-Men pas déplaisant même si il n’y a aucun mutant ici.

Les ados sont très attachants et garçons et filles pourront sans mal s’identifier aux trois filles et trois garçons que Maxime Gillio met en avant. Des personnalités variées et complexes qui viennent des quatre coins du monde avec des supers pouvoirs très originaux.

Les six jeunes sont tous très différents et se complètent formidablement bien, même si il y a une certaine rivalité dans l’école, encouragée par la directrice qui met en place des duels, ils savent aussi se serrer les coudes lorsque les évènements l’exigent.

Si Samuel goûte à l’entraide et il va également découvrir que ses camarades ne semblent pas plus tolérants que les autres et qu’une hiérarchie existe au sein de l’école en fonction des pouvoirs utiles ou non. C’est à travers son œil neuf que nous découvrons les choses et tout comme lui, certaines pratiques nous choquent.

L’intrigue est très prenante et intéressante, le style de Maxime Gillio est fluide et efficace, l’histoire menée tambour battant : impossible de s’ennuyer tant les évènements s’enchaînent et on arrive à la dernière page à regret.

En bref, un court roman très réussi que je conseille les yeux fermés aux ados qui vont adorer ces supers héros aux pouvoirs extraordinaires.

Un grand merci aux éditions Flammarion jeunesse pour cette lecture vraiment chouette, je serai au rendez-vous du tome 2, Révolte, à paraître le 15 avril 2020.

Read Full Post »