Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘mayana itoïz’

Wilfrid Lupano est né à Nantes en 1971, mais c’est à Pau qu’il passe la plus grande partie de son enfance. Une enfance entourée des BD de ses parents, même si c’est surtout à une pratique assidue du jeu de rôle qu’il doit son imaginaire débridé et son goût pour l’écriture. En 2020, Wilfrid Lupano termine l’année en fanfare avec trois publications attendues : les suites des séries « Les Vieux Fourneaux » et « Le Loup en Slip » mais également un one-shot, « Blanc Autour », dessiné par Stéphane Fert.

La routine, ça nous mine. Le quotidien, c’est le train-train. Un jour, le loup en slip fait un pas de côté. Il saute sur une barque, il n’a pas déjeuné, il n’a pas pris de bagage, mais tant pis. L’aventure, c’est pas du sur-mesure ! Hop, on s’arrache, c’est parti pour l’ailleurs…

Le loup en slip s’arrache signe le retour du loup qui ne fout pas les chocottes aux enfants ! Dans ce nouvel album, la devise de notre héros est simple comme bonjour : « ailleurs je n’y suis jamais allé. Pourquoi pas, après tout ? »

C’est la première fois qu’il sort du nid douillet et rassurant de sa forêt. A lui la grande aventure, la rencontre d’autres cultures et la découverte de fruits savoureux comme le birniflon. Si vous ne connaissez pas le birniflon, vous ne savez pas ce que vous perdez car ça a l’air délicieux !

Comme tous les aventuriers, notre loup voyage léger, quelques sous dans la poche de son slip et vogue la galère ! Et cette façon de voyager, partir à l’aventure fait rêver et on ferait bien de s’en inspirer car l’important dans le voyage, ce n’est pas la destination mais les rencontres et les découvertes que l’on peut faire.

Cet album peut se lire comme une invitation à larguer les amarres, à aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte, faire un saut dans l’inconnu et ne pas en avoir peur. Et pourquoi pas trouver l’amour ?

Mais comme toujours, le scénario de Wilfrid Lupano offre une double niveau de lecture qui ravira petits et grands lecteurs et trouve un écho parfait dans le dessin de Mayana Itoïz, pétri de douceur, de générosité et d’imagination.

Comme toujours, c’est un plaisir de lire une aventure du loup en slip car le scénario est aux petits oignons et offre de chouettes éclats de rire. Quant aux illustrations, elles font merveille, tout le talent de Mayana Itoïz est là. Elle croque les animaux comme personne !

Cette saga, petite sœur des vieux fourneaux, qu’ici on adore et on est loin d’être les seuls puisqu’elle s’est déjà écoulée à près de cinq cent mille exemplaires, de quoi faire le plein de birniflons… on vous la recommande chaudement !

Si vous ne connaissez pas encore le loup en slip, c’est le moment de s’y mettre sacrebleu et pourquoi pas glisser cet album sous le sapin avec les autres tomes déjà parus ?

Un grand merci aux éditions Dargaud pour leur confiance.

Read Full Post »

La forêt est en ébullition : la course annuelle « Rapide & Furieux ! » va bientôt commencer ! Pourtant, quelqu’un ne semble pas partager cette allégresse générale. Toutes les affiches de la course sont vandalisées ! Les habitants ne comprennent pas. Car enfin, faire la course, c’est super cool, n’est-ce pas ? La compétition, la sélection, c’est génial, non ? Le loup en slip mène l’enquête, et découvre que le responsable des dégradations n’est pas la bête féroce que l’on pense.

Toute la forêt se prépare pour la course tant attendue « Rapide et furieux ! », des affiches annonçant l’évènement sont partout, les vendeurs de noisettes et de jus de houblon se frottent les mains, les supporters s’échauffent, c’est la liesse.

Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si un vandale ne sabotait pas l’événement : toutes les affiches sont vandalisées et la brigade anti tag, ratatinée. Le loup en slip vient à la rescousse pour mener son enquête et découvre que le coupable n’est pas si féroce que ça…

Etant une grand fan de Wilfrid Lupano et de sa série Les vieux fourneaux, je ne pouvais qu’avoir envie de lire Slip Hip Hip, le troisième tome des albums dont le loup est le héros, après Le loup en slip et Le loup en slip se les gèle méchamment, deux histoires que j’avais adoré.

Rappel des faits : cette série d’albums pour les petits met en scène le loup en slip et tire son nom du théâtre de marionnettes ambulant de Sophie, l’une des protagonistes de la série consacrée aux papys anars, c’est forcément très décalé, avec un vocabulaire qui détonne dans l’univers jeunesse.

A l’écriture, on retrouve donc le scénariste des Vieux fourneaux, Wilfrid Lupano et comme d’habitude, c’est très sympathique même si je trouve ce troisième opus en dessous des deux premiers !

Cet album reste drôle et décalé, avec une jolie morale pour les enfants et des dessins toujours aussi chouettes et riches en détails signés Mayana Itoïz avec des couleurs vives et des animaux bien croqués.

Comme d’habitude deux niveaux de lecture avec une histoire qui plaira aux enfants et un double sens perçu par l’adulte qui y trouve sans compte sans bousculer les oreilles chastes de nos chères têtes blondes d’autant qu’il y a une morale dans cette histoire, comme dans tout bon album pour les enfants qui se respectent, autour de l’entraide envers les handicapés.

Les enfants autour de moi adorent, ils y voient une histoire de loup cocasse, qui cause fesses et slip, forcément ça leur parle.

Quant à notre trio impayable des vieux fourneaux, ils clôturent comme toujours l’histoire avec leur sel habituel !

Un album sympathique et divertissant qui convient aux petits comme aux grands, avec des valeurs et de l’humour, un chouette moment même si pour moi, cet opus, est moins bon que les précédents.

Read Full Post »

Le loup en slip est de retour et pourrait bien redevenir le méchant de l’histoire L’hiver arrive, il neige, il fait froid… Grognon, le loup répète sans cesse qu’on se les gèle’ ! Mais que peut-il donc bien se geler, lui qui est toujours en slip ? Les habitants de la forêt vont vite devoir le découvrir s’ils ne veulent pas que leur compagnon redevienne le grand méchant loup qui les terrorisait autrefois !

Dans la forêt, on le sait, quand l’hiver arrive, ça caille méchamment. Mais quand on y est préparé, l’hiver c’est plutôt chouette : on mange de délicieuses fondues au fromage, on met des super doudounes pour jouer dans la neige, on fait du ski…

Et quand on sait s’y prendre, on fait des affaires ! Les commerces de meules de fromage et de miches de pain tournent à plein régime. Tout irait donc bien dans le meilleur des mondes si monsieur loup n’était pas aussi grincheux, bougonnant à qui l’interroge : « Non ça va pas, on se les gèle ! »

Ah… mais on se gèle quoi ? Avec son super beau slip, il ne devrait pas avoir froid monsieur le loup. Mais au fil des jours, ça ne s’arrange pas, et pire, les petits animaux porteurs de cadeaux au loup, disparaissent.

La peur du loup revient dare-dare…

Etant une grand fan de Wilfrid Lupano et de sa série Les vieux fourneaux, je ne pouvais qu’avoir envie de lire Le loup en slip se les gèle méchamment, d’autant que le premier opus, Le loup en slip, fut l’un de mes coups de cœur de 2017.

Un album pour les petits qui tient son nom du théâtre de marionnettes ambulant de Sophie, l’une des protagonistes de la série consacrée aux papys anars, c’est forcément très décalé, avec un vocabulaire qui détonne dans l’univers jeunesse.

Et comme d’habitude, j’ai adoré ! Cet album est drôle avec des quiproquos à répétition autour du fait que le loup se les gèle. Il se gèle quoi au fait ? Les meules ? Les miches ? Les noisettes ?

Un double sens perçu par l’adulte qui y trouve sans compte sans bousculer les oreilles chastes de nos chères têtes blondes d’autant qu’il y a une morale dans cette histoire, comme dans tout bon album pour les enfants qui se respectent, autour de la solidarité hivernale envers ceux qui n’ont rien.

Les enfants autour de moi adorent aussi, ils y voient une histoire de loup cocasse, qui cause fesses et slip, forcément ça leur parle.

Quant à notre trio impayable des vieux fourneaux, on les retrouve tout à la fin, criants de mauvaise foi !

Un album très réussi qui convient aux petits comme aux grands, avec des valeurs et de l’humour, que je vous recommande chaudement.

Read Full Post »