Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘michelle tourneur’

Enivrée par le Paris des années folles, Pearl prépare pour le compte d’un éditeur new-yorkais un ouvrage illustré consacré à la gastronomie française. Des Halles au somptueux cadre Art déco du Paquebot, le restaurant le plus en vue du moment, rien n’échappe à son regard de photographe. Pas même l’invisible mystère qui entoure le chef Charles-Henri Chelan, acclamé par ses clients, vénéré par sa brigade, et cependant insaisissable.

Piano de cuisson, accords, harmonies, tonalités : Charles-Henri cuisine comme on compose. Mais d’où vient cet étrange rapport à la beauté qui le contraint à dépasser ses propres exigences ?

cristal-noir-michelle-tourneurauteur-editeur-pagesPearl est une jeune photographe qui appartient à la jeunesse dorée américaine de ces années 20. Son père est un magnat du bois et elle est promise à un homme choisi par ses parents.

Leur future union ressemble davantage à une fusion/acquisition entre deux entreprises qu’à un mariage d’amour et Pearl convainc son père de séjourner à Paris en cette année 1929 avant de se faire passer la bague au doigt.

Arrivée à Paris, elle fait la connaissance des deux directeurs du Paquebot, le nouveau restaurant parisien à la mode. Temple du chic, tout en marbre, cristal et argent, il attire le Tout-Paris élégant et raffiné.

Son éditeur ayant accepté sa proposition de livre sur la gastronomie française, elle vient jour après jour humer l’ambiance du restaurant et finit par se lier avec son chef Charles-Henri Chelan.

Avec son associé Robert Chevalier, ils ont connu la boucherie de guerre 14-18 et vivent dans une solitude monacale, seulement animés par le travail et l’envie de faire du Paquebot un lieu emblématique.

Lorsque Babelio m’a proposée de recevoir ce roman, je n’ai pas hésité une seconde car sur le papier il avait tout pour me plaire : gastronomie et années 20, une couverture sublime, que demander de plus ?

Alors une fois n’est pas coutume, aussitôt arrivé, aussitôt lu mais malheureusement pour moi, déception à l’arrivée !

Cristal noir est un roman esthétique et bien écrit mais que j’ai trouvé froid et irréel. Je dirai même plus, il m’a ennuyée ferme ! Il n’y a pas d’histoire suivie proprement dite et je suis restée tout au long des 300 pages une spectatrice lointaine, incapable de m’intéresser à ce que je lisais, comme si j’étais restée à la porte du restaurant sans oser y entrer.

Je n’ai ressenti aucune empathie pour les personnages, je ne me suis pas vraiment passionnée pour le récit imaginé par Michelle Tourneur et encore moins m’immerger dans l’ambiance de luxe et de gastronomie.

heart_2

Read Full Post »