Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘numéro deux david foenkinos’

David Foenkinos est l’auteur de plusieurs romans dont Le potentiel érotique de ma femme, Nos séparations, Les souvenirs et Je vais mieux. La délicatesse, paru en 2009, a obtenu dix prix littéraires. En 2011, David Foenkinos et son frère Stéphane l’ont adapté au cinéma, avec Audrey Tautou et François Damiens. Ils ont également réalisé le film Jalouse, avec Karin Viard. En 2014, Charlotte a été couronné par les prix Renaudot et Goncourt des lycéens. Les romans de David Foenkinos sont traduits en plus de quarante langues.

En 1999 débutait le casting pour trouver le jeune garçon qui interpréterait Harry Potter et qui, par là-même, deviendrait mondialement célèbre. Des centaines d’acteurs furent auditionnés. Finalement, il n’en resta plus que deux.

Ce roman raconte l’histoire de celui qui n’a pas été choisi.

Avec Numéro deux, David Foenkinos nous raconte la vie de Martin Hill, héros ou anti-héros fictif de ce roman. Il naît en 1989 à Londres, dans la même clinique et la même année que le futur interprète d’Harry Potter au cinéma, Daniel Radcliffe.

Martin est le fils d’une journaliste française, Jeanne, et d’un accessoiriste de plateau, John, inventeur saugrenu, notamment d’une cravateparapluie qu’il ne réussira pas à commercialiser. Il est encore enfant quand ses parents divorcent et il grandit entre Londres et Paris, où s’est installée sa mère.

Tout à fait par hasard, alors qu’il a suivi son père sur un plateau de tournage, Martin est repéré par un producteur qui est en train de mettre sur pied le premier film de la série des Harry Potter. Martin passe un casting, réussit plusieurs sélections, mais lors de l’ultime séance, l’autre finaliste se montre plus convaincant.

Tous les espoirs que Martin avait formés s’écroulent et désormais il se sentira sans cesse confronté au triomphe omniprésent de son rival. Comment se remettre de cet échec alors que les aventures du jeune sorcier et leurs adaptations cinématographiques s’enchainent avec tant de succès ?

Ce nouveau roman de David Foenkinos, drôle et insolite, est le récit d’un échec, ressassé encore et toujours. Martin a presque réussi, il est passé juste à côté du succès et cette place est sans nul doute la plus insupportable. Dès lors, il s’enfonce dans le silence et la dépression.

Une fantaisie mélancolique parcourt ce roman, qui saisit avec justesse et légèreté le désarroi d’un jeune homme sans cesse confronté à ce qu’il aurait pu vivre. Martin a beau essayer d’oublier, il est sans cesse ramené à cet échec dès qu’un nouveau tome d’Harry Potter paraît, dès qu’un nouveau film est à l’affiche.

C’est tellement insupportable qu’il n’a pas d’ami, pas d’amoureuse, pas de confident, personne avec qui partager ce fardeau tant il veut que personne, absolument personne, sache qu’il aurait pu être Harry Potter.

Encore plus insupportable : on lui dit régulièrement qu’il ressemble à Harry Potter et on s’interroge sur le fait qu’il ne lise pas les livres de J.K Rowling alors que l’Angleterre puis la France, vivent en pleine Pottermania !

J’aime la plume de David Foenkinos, sa tendresse, la façon dont il esquisse ses personnages, son humour. Le récit autour de l’enfance de Martin m’a beaucoup plu et j’ai tourné les pages avec plaisir. Mais lorsqu’il arrive à l’adolescence, l’enchaînement des drames successifs m’a paru de trop et m’a un peu lassé.

Quant au Martin adulte, les pages qui lui sont consacrées sont intéressantes, pleines de valeurs et de messages touchants. Dommage que les cinquante dernières pages soient tirées par les cheveux et pas franchement crédibles.

Malgré ces bémols, ce roman mêlant fiction et réalité fut une lecture agréable, qui amène à des réflexions intéressantes et notamment : comment se construire après un échec qui détruit tous nos rêves et notre confiance en soi ?

Read Full Post »