Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Patrick Jacquemin’

La vie semble réussir à Annabelle, brillante femme d’affaires de quarante ans. Un jour, pourtant, après une brutale prise de conscience, elle décide de tout plaquer, laissant derrière elle son confort, son travail et sa famille.
Sur une route de campagne, elle rencontre Georges, paysan plein de sagesse qui vit à un autre rythme, celui des saisons, et va progressivement lui faire découvrir les secrets extraordinaires de la nature. La vie formatée d’Annabelle en sera définitivement bouleversée.

Tout bascule un beau dimanche de juin pour Annabelle Dumas. Cette brillante trentenaire, à la tête de sa propre banque, devrait rejoindre ses bureaux comme elle le fait dès lors que sa fille est chez son père, ce qui est le cas une semaine sur deux, mais brusquement, elle décide de retourner dans le village de son enfance, près de Langres.

Arrivée à destination, elle déambule le long de la route et finit par se perdre. Heureusement, alors que la nuit tombe, elle arrive aux abords d’une ferme. Son propriétaire, déjà au lit, accepte de l’aider à retrouver sa voiture, en vain.

Comme il se fait tard, Georges Lesage, agriculteur de son état, lui propose le gite et va, par sa connaissance et son amour de la nature, bouleverser la vie d’Annabelle…

L’odeur de l’herbe après la pluie est le premier roman de Patrick Jacquemin, cofondateur et ancien P-DG de RueDuCommerce.com. Depuis qu’il a quitté son entreprise, en 2012, il consacre son temps à l’écriture de romans et à la protection d’animaux sauvages, notamment le rhinocéros, au travers du fonds de dotation Animaux Sauvages qu’il a créé. Une partie des droits de cet ouvrage sera d’ailleurs reversé à ce fonds.

Avec ce court récit, l’auteur nous questionne sur le bonheur : la réussite sociale rend-elle heureux ? Est-ce que réussir sa vie professionnelle et gagner beaucoup d’argent nous emmène-t-il au nirvana ? Faut-il consommer beaucoup pour être heureux ?

Annabelle se rend compte en côtoyant Georges qui travaille juste ce qu’il faut pour vivre, qui laboure ses terres avec des bœufs car il souhaite prendre le temps de faire du bon travail et ne pas polluer la terre, qui consomme local selon ses besoins, sans téléphone, internet ni télévision, passant ses soirées seul avec ses livres, qu’il est bien plus heureux qu’elle.

L’auteur nous interroge aussi sur le sens des priorités : Annabelle consacre la quasi totalité de son temps à son travail, poussée à l’excellence depuis toujours par ses parents. Elle est passée à côté de son mari et n’a que peu de temps à consacrer à sa fille. Cela la mène-t-il sur le chemin de l’épanouissement personnel ou se trompe-t-elle de voie ?

Il y a beaucoup de poésie et une atmosphère irréelle tout au long de ce récit. Patrick Jacquemin nous propose en effet davantage une fable ou un conte initiatique qu’un roman réaliste mais le temps de cette courte lecture, le charme a opéré pour moi.

Une pause bienvenue dans mon quotidien et peut-être dans le vôtre si le cœur vous en dit, une lecture en tout cas inspirante qui invite à l’introspection et à la réflexion, cela fait du bien aussi parfois.

Merci à Filipa et aux éditions Robert Laffont pour cette lecture ressourçante !

Publicités

Read Full Post »