Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Petits mystères et grands bonheurs à Willow Road’

Partageant son quotidien entre l’écriture et le cinéma, Frédérique Hespel s’amuse à plonger ses héros au coeur d’histoires aux mille rebondissements. Dans son demier roman, on retrouve cette folie douce qui coule dans chacun de ses mots et qui vous emportera dans un tourbillon de joie de vivre.

C’est tout un petit monde qui vit au 30, Willow Road, résidence londonienne fièrement dressée entre les maisons colorées et les devantures fleuries : la famille parfaite, le voisin quelque peu acariâtre, la jeune hôtesse de l’air, le couple de jeunes nouvellement installé, la mère célibataire ou encore les piliers de la résidence, il y en a pour tous les goûts. 

Des habitants de 7 à 77 ans, principalement français… Sans oublier un gros chat et un bonsaï amoureux de musique classique !

Tous ces résidents se croisent, cohabitent, se supportent et vivent ensemble selon un rythme bien défini… jusqu’au jour où Thomas fait son grand retour, bousculant leur quotidien.

Heureusement, chacun peut compter sur l’autre et, à eux tous, ils sont sûrs d’atteindre leur but : trouver le bonheur, tout simplement !

Petits mystères et grands bonheurs à Willow Road est un feel-good book comme je les aime, une petite bulle rafraichissante qui m’a fait penser aux Chroniques de San Franciso d’Armistead Maupin. D’une manière générale, j’aime bien les récits chorales qui mettent en scène les habitants d’un même immeuble ou quartier et ici c’est très bien fait.

Tout au long du roman, les personnages se croisent, leurs histoires évoluent, donnant lieu à des thématiques intéressantes : l’usure du mariage, le premier amour, la jalousie, l’amitié, l’homosexualité, l’adultère, les mamans solos, les regrets…

Les personnages, nombreux, sont suffisamment bien dessinés pour que l’on ne se perde jamais et qu’on les confonde, à condition de lire ce roman de façon rapprochée, si vous grapillez un chapitre par-ci, un autre par-là, vous serez vite perdu.e.s ! Mais honnêtement lorsque vous commencerez cette histoire, vous n’aurez plus envie de la lâcher, tant elle est addictive et les personnages attachants.

J’ai vraiment aimé l’amitié, la solidarité et l’entraide dont font preuve tous les habitants de l’immeuble, que ce soit pour organiser la fête du printemps, s’occuper des enfants en l’absence de leurs parents, prendre soin d’un bonzaï ou secourir une jeune fille en détresse.

Frédérique Hespel construit bien son histoire et ses personnages, elle nous fait entrer dans leur quotidien, nous décrit si bien leurs vies, leurs joies et leurs peines, qu’on a l’impression de vivre au milieu d’eux, mieux, qu’on aimerait vivre parmi eux.

Une lecture réussie et qui met du baume au coeur, voilà de quoi passer un bon moment ! Si vous aimez les feel-good books, vous devriez aprpécier celui-là !

Read Full Post »