Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘philippe Charlier’

Les Médicis sont-ils véritablement morts empoisonnés aux « poudres de succession » ? Que révèle le procès verbal d’autopsie de Zola sur les causes mystérieuses de sa mort ? Les circonstances de l’assassinat de Jaurès ou du suicide de Nerval peuvent-elles encore être éclaircies aujourd’hui ? Crime… ou pas crime ? Cette obsédante question surgit inévitablement au lendemain de la mort, violente ou suspecte, des grands personnages qui ont marqué leur temps. Et il n’est pas rare qu’elle reste non élucidée aujourd’hui ! C’est là que la science, avec les techniques modernes, peut intervenir. Qu’a-t-elle à nous apprendre dans le cas de ces crimes célèbres ?

les-secrets-des-grandes-crimes-de-l-histoire-philippe-charlierauteur-editeur-pages

Philippe Charlier, éminent paléopathologiste à qui l’on doit l’authentification de la tête d’Henri IV, nous propose dans ce livre de vulgarisation, une relecture scientifico-policière des grands crimes de notre histoire. D’Henri IV à Trotski, de Jean Sans-Peur à Jean Jaurès, de la Brinvilliers à Emile Zola, de Gérard de Nerval à Henri III, il reprend par le menu les circonstances des décès de ces personnalités bien connues.

Il y avait bien longtemps qu’un livre d’histoire ne m’était pas passé entre les mains et mes retrouvailles avec l’Histoire par l’entreprise de Philippe Charlier, ne sont malheureusement pas à la hauteur ni du titre ni de la quatrième de couverture.

On nous promet des éclaircissements sur des crimes célèbres, il n’en est rien ! Tout d’abord tous ces crimes n’en sont pas, certains protagonistes sont morts de leur belle mort, d’autres se sont homicidés, comme le dirait notre cher Nicolas Le Floch.

Ensuite, l’auteur se contente de nous livrer des recopies d’archives anciennes sur des pages et des pages, donnant par le menu les résultats d’autopsie, se contentant de les accompagner parfois de quelques lignes médico-légales mais sans apporter un véritable éclairage.

Tout au long de l’ouvrage et au fil des chapitres, on se rend compte que l’on n’apprendra rien de plus que ce que l’on sait déjà de ces morts célèbres, on nous donne simplement à lire de longs comptes-rendus d’autopsies littéralement ennuyeux !

Le seul chapitre qui m’a réellement captivé est celui consacré à Gérard de Nerval dont je ne connaissais pas les circonstances de sa mort, pour le reste, un ouvrage qui n’apprend rien à ceux qui connaissent déjà un tant soi peu ces morts fameuses.

 heart_2

Read Full Post »