Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘rainbow rowell’

Georgie est au trente-sixième dessous : cela faisait des années que son mariage battait de l’aile, mais cette fois, c’est la fin. Alors que son mari est parti passer Noël avec ses enfants dans le Nebraska, elle reste seule à Los Angeles, car elle a pris la fâcheuse habitude de faire passer sa carrière avant sa famille. C’est alors qu’elle tombe sur un vieux téléphone jaune à cadran rotatif. Contre toute attente, cette antiquité va lui permettre de faire un bond de quinze ans en arrière et de communiquer avec Neal dans le passé. N’est-ce pas l’occasion rêvée pour résoudre leurs désaccords et retomber amoureux comme au premier jour ?

a-un-fil-rainbow-rowell auteur-editeur-pages

Georgie est scénariste pour la télévision, avec son partenaire Seth pour lequel elle s’est consumée d’amour des années plus tôt, elle écrit des épisodes de séries télévisées pleins de drôleries, c’est leur marque de fabrique.

C’est une trentenaire, mariée à Neal depuis 17 ans, un dessinateur qui a mis sa carrière entre parenthèses pour devenir père au foyer et élever leurs deux filles Alice et Noomi. Contrairement à son mari, Georgie fait passer son travail avant sa famille. Elle aime ses filles et son mari profondément mais ne se sent pas indispensable à la maison et se repose entièrement sur son mari.

A quelques jours de Noël, une nouvelle inespérée tombe : un patron de chaine leur demande une nouvelle série, celle sur laquelle ils travaillent depuis vingt ans, Passing Time. Ils n’ont qu’une semaine pour livrer plusieurs épisodes. Cela ne poserait pas de problème si Neal et elle n’avaient pas prévu de s’envoler pour le Nebraska afin de passer Noël chez la mère de Neal, veuve.

Georgie annonce à son mari qu’ils doivent renoncer à leurs vacances mais lui ne l’entend pas de cette oreille, il refuse de laisser sa mère seule, et surtout il n’en peut plus de passer toujours après Seth et son travail. Il part donc avec ses filles direction Omaha et Georgie reste seule à Los Angeles.

Mais cette séparation la mine tellement qu’elle n’est bonne à rien, se rendant compte que son couple s’est usé et qu’elle rend son mari malheureux. Refusant pour autant d’envisager la rupture, elle fuit sa maison trop vide sans ceux qu’elle aime, et retourne chez sa mère qui l’accueille à bras ouverts.

La batterie de son iPhone étant cassée, elle ressort du placard de sa chambre d’enfant son vieux téléphone à cadran jaune. Ce téléphone qui, contre toute attente, lui ouvre une porte sur le passé et lui permet de dialoguer avec celui qui n’est alors que son futur mari.

Lorsque Babelio et les éditions Milady m’ont proposé de recevoir A un fil, je n’ai pas boudé mon plaisir ayant beaucoup aimé Attachement. Hélas pour moi, cette lecture ne fut pas un plaisir, elle fut même d’un certain ennui !

L’idée de départ : l’usure d’un couple est loin d’être originale mais Rainbow Rowell a eu la bonne idée d’ajouter un peu de magie à son récit via un téléphone jaune à cadran qui permet à son héroïne de parler avec celui qui n’est pas encore son mari, quelques jours avant Noël, 17 ans auparavant.

Très heureuse de pouvoir dialoguer dans le passé avec Neal alors qu’elle n’arrive pas à le joindre sur son portable dans le présent, Georgie redoute aussi l’effet Marty McFly. L’auteure fait en référence à plusieurs reprises à Retour vers le futur, un film que j’ai adoré adolescente. En effet, cette faille temporelle ne risque-t-elle pas de remettre en cause le mariage de Georgia et Neal car c’est pendant cette semaine de Noël où ils étaient séparés qu’il avait pris la décision de la demander en mariage.

Au départ, j’étais très emballée par ce roman. Cette histoire de mariage en détresse et de téléphone magique, m’avait intriguée sur le papier. Malheureusement pour moi, le roman tourne en rond, s’essouffle et on tombe alors dans un ennui profond. Le personnage de Georgie m’a tapée sur les nerfs et j’en arrivais même à espérer que Neal l’a quitte afin d’être heureux car franchement, elle ne le mérite pas !

Au fil des événements présents et passés, elle apparaît comme très égoïste et particulièrement injuste envers son mari. Elle fait la paire avec Seth, un homme superficiel et irritant au possible. Heureusement, elle finit par ouvrir les yeux et se rendre compte de ses erreurs lorsqu’elle est sur le point de le perdre mais que d’atermoiements, de crises de larmes et de jérémiades pour en arriver à un final cousu de fil blanc.

Une romance qui ne restera pas dans mes annales !

heart_2Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois  :

challenge-un-pave-par-mois

Read Full Post »

Lincoln, gentil geek aux faux airs d’Harrison Ford, travaille dans une entreprise où son rôle consiste à contrôler les e-mails des employés. C’est ainsi qu’il parcourt les échanges de Jennifer et Beth, deux copines aussi impayables qu’attachantes. Sans même l’avoir vue, Lincoln va tomber amoureux de Beth. Mais comment lui déclarer sa flamme sans passer pour un fou ? Surtout que la jeune femme semble avoir un faible pour un « inconnu » qui travaille dans le même immeuble.

attachement-rainbow-rowellauteur-éditeur-pages1999, Beth Fremont et Jennifer Scribner-Snyder sont collègues mais avant tout amies. Toutes deux travaillent pour le quotidien d’information Le Courrier qui est en train de passer à l’ère numérique. Respectivement critique de cinéma et secrétaire de rédaction, elles usent et abusent de la toute nouvelle messagerie à leur disposition. Chaque jour, elles échangent de nombreux mails via la messagerie interne du journal, ce qui est bien sûr strictement interdit. Elles se racontent leurs vies, leurs petits bonheurs et malheurs quotidiens, avec beaucoup d’humour, de piquant et une bonne dose d’ironie.

Beth vit en couple avec Chris qu’elle rêve d’épouser et à avec qui elle aimerait bien avoir des enfants mais le musicien ne semble pas réceptif à ses appels du pied. Jennifer est elle mariée à Mitch qui rêve de lui faire des enfants mais elle, ne l’entend pas de cette oreille.

Toutes deux savent que leurs mails sont contrôlés par Le Courrier qui a mis en place une série de mots interdits qui alertent le responsable informatique, Lincoln. Ce qu’elles ne savent pas, c’est que leurs mails sont lus jour après jour par Lincoln, un geek au grand cœur, très romantique, qui à force de lire leurs échanges épistoliers, tombent amoureux de Beth sans même l’avoir jamais vu. Comment est-ce possible ? Tout simplement parce que les deux amies travaillent de jour et que lui est affecté au travail de nuit, ils ne se croisent donc jamais.

Lors de sa parution Attachement a rencontré un joli succès sur la blogo, ce qui m’a forcément donné très envie de le lire, je l’ai acheté illico, ce qui ne l’a pas empêché d’attendre plus d’un an dans ma PAL avant que je décide de l’en sortir et j’ai rudement bien fait ! Attachement est un livre qui reprend les codes de la chick lit et de la romance mais qui aussi très différent.

Déjà, le narrateur est un homme, ce qui n’est pas courant il me semble. Ensuite, pas question ici d’homme riche, de brillante carrière ou de course au mariage. Le héros, Lincoln, est un personnage plutôt atypique, un geek de bientôt 30 ans, éternel étudiant, qui vit chez sa mère et qui joue à Donjon & Dragon le week-end.

Amoureux fou de Sam, sa copine de lycée, il est inconsolable depuis leur séparation plusieurs années plus tôt et n’arrive pas à sortir avec des femmes, au point que sa mère et ses potes pensent qu’il est gay. Lincoln est persuadé qu’il ne sera plus jamais capable d’aimer autant jusqu’à ce qu’il lise les mails de Beth et qu’il tombe amoureux d’elle.

Rainbow Rowell signe ici une très jolie et rafraichissante romance, avec des personnages attachants et une histoire très touchante ! Un bon moment de lecture que je vous recommande.

heart_4

Lu dans le cadre du Plan Orsec 2014 pour PAL en danger :

pal-orsec-20141

Read Full Post »