Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘reine des lumières karin hann’

Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois

Karin Hann doctorante en lettres, membre du Grand Prix du roman historique, est l’auteur des romans historiques Althéa ou la colère d’un roi (Robert Laffont, 2010), Les Lys Pourpres (2012), Les Venins de la Cour (2013) et Raison Souveraine (2015) aux Éditions du Rocher.Elle est aussi membre du jury du prix Marcel Pagnol et auteur de deux livres de fond aux Éditions du Rocher : Marcel Pagnol, un autre regard (2014) et Passionnément Gainsbourg (2016), qui éclairent les oeuvres de ces écrivains.

1745. Jeanne-Antoinette Le Normant d’Étiolles, née Poisson, accède officiellement au statut de favorite du roi. C’est une véritable révolution de palais qui voit s’établir une femme de petite noblesse aux côtés de Louis XV.

La reine, qui a subi certaines humiliations avec les soeurs de Nesles et les enfants du roi, en premier lieu le Dauphin, lui battent froid et les mauvaises langues parient d’ailleurs sur la brièveté de sa faveur.

Or, grâce à son charme, à son intelligence, à sa jovialité et à sa bienveillance, celle qui est bientôt titrée marquise de Pompadour conquiert au contraire durablement le coeur du roi et devient, au-delà de l’alcôve, une éminence grise dont l’influence politique et artistique s’accroît inexorablement.

Bâtisseuse infatigable, esprit éclairé, esthète cultivée et raffinée, elle est l’amie des philosophes, des hommes de lettres, des scientifiques, des peintres et des musiciens, qu’elle protège, pensionne et encourage…

Reine des Lumières revient sur le règne de la marquise de Pompadour, de sa rencontre avec Louis XV à sa mort, vingt années plus tard.

Avec talent et érudition, Karin Hann nous livre, à travers une fresque romanesque très vivante, l’étourdissante chronique d’un règne singulier, à la rencontre des plus grandes figures qui l’ont éclairé.

Voltaire, Rousseau, Diderot, Casanova, Boucher, Beaumarchais, Buffon, le chevalier d’Éon, y côtoient l’audacieuse marquise dont l’éclat incomparable rayonne sur cette époque foisonnante.

Femme attachante et mystérieuse, madame de Pompadour intrigue et séduit, car plus encore que la favorite du roi, elle fut bel et bien la reine du siècle des Lumières !

Le titre choisi par Karin Hann est très à propos car si Marie Leszczynska était reine de France, celle qui a régné sur le coeur de Louis XV et sur les Lumières, c’est bel et bien madame de Pompadour. Maîtresse du roi, elle réussit le tour de force de quitter son lit sans rien perdre de son aura.

Bien au contraire, elle fut une infatigable ministre des arts et lettres au temps où ce portefeuille n’existait pas. Mécène, amie de Marivaux, Voltaire et Montesquieu, elle défendra L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert et soutiendra la création de la manufacture de Sèvres.

Elle fera et défera des ministres, se mêlera de diplomatie, toujours aux côtés du roi qui avait confiance en elle. Madame de Pompadour s’occupera aussi des menus plaisirs du roi, une fois qu’elle ne sera plus que l’amie de Louis XV.

Personnalité fascinante aux multiples facettes contée avec talent par Karin Hann, ce roman retrace brillamment le règne de cette femme autant décriée par la famille royale que par le peuple qui se régalaient des Poissonnades.

Pour résumer, un très bon roman biographique, idéal pour celles et ceux qui ne connaissent pas cette figure des Lumières. Pour ma part, j’ai assez peu appris mais je ressors enchantée de cette lecture. Cette plongée à la cour de Louis XV, une époque que j’adore, m’a comblée.

Read Full Post »