Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘roman classique’

Lucy Maud Montgomery [1874-1942], est l’autrice canadienne la plus lue au monde. Tout n’était pourtant pas bien parti. Une mère emportée par la tuberculose et un père qui l’abandonne à des grands-parents peu aimants à Cavendish, sur l’Île-du-Prince-Édouard. Elle réagit en laissant libre cours à son imagination, qu’elle nourrit en s’adonnant à la lecture et à l’écriture. En 1905, elle achève son premier roman, Anne de Green Gables. Elle l’abandonne plusieurs années dans une boîte à chapeaux après qu’il ait été rejeté par tous les éditeurs auxquels elle l’ait soumis, avant de retenter sa chance et parvenir à le faire publier en 1908.

Cheveux désespérément roux, visage constellé de taches de rousseur, Anne Shirley est une petite fille curieuse, pleine d’énergie, souvent perdue dans ses pensées, parfois d’une gravité solennelle, sans aucun doute.

Orpheline à l’esprit vif, à l’imagination sans bornes et qui adore employer de « grands mots », Anne se retrouve par erreur chez Marilla et Matthew Cuthbert qui attendaient un garçon pour les aider à la ferme.

Féministe, romantique, poète, elle est impulsive, dramatique, maligne, drôle, et telle une authentique naïve, elle va bousculer le calme et la monotonie de la vie à Green Gables, en semant partout joies et rêveries, en dénichant la beauté dans les moindres recoins, en ne s’exprimant qu’en points d’exclamation, même dans « les affres du désespoir ».

Anne a aussi un immense besoin d’amour, une face sombre, hantée par la mort de ses parents et les abandons, et qui va se faire aimer de tous…

Vendu à 60 millions d’exemplaires à travers le monde, adapté des dizaines de fois, aimé par des générations de lecteurs, Anne de Green Gables de Lucy Maud Montgomery est un hymne à la joie et au pouvoir de l’imagination que les éditions Monsieur Toussaint Louverture ont eu la bonne idée de réimprimer dans une magnifique édition que je vous encourage vivement à vous procurer.

Magnifiquement écrit, construit autour d’une héroïne parfaitement imparfaite à l’imagination débordante, féministe involontaire et romantique impénitente, terriblement attachante, ce roman empreint de poésie et d’humour nous raconte bien plus que la vie d’une orpheline qui va bousculer le calme de son nouveau foyer.

Il nous raconte un autre monde, fait d’une nature enchanteresse et féérique, de naïveté et d’idées saugrenues qui se déploie à travers les yeux de la virevoltante et bavarde Anne. Un grand classique que je suis ravie d’avoir enfin découvert car je ne connaissais d’Anne que le trio de téléfilms Le bonheur au bout du chemin, vus sur M6, il y a de nombreuses années de cela.

Et mon Dieu, quelle pépite que cette petite Anne de Green Gables : un roman unique, solaire et intemporel, qui offre une véritable parenthèse magique, une petite bulle de bonheur pendant 400 pages, et que ça fait du bien !

Tout au long de ma lecture, je me suis sentie si bien à Avonlea, ce petit village de l’Île-du-Prince-Édouard où tout le monde se connait, où les secrets sont certes impossibles mais où la solidarité règne en maître, que j’ai été bien peinée de quitter.

Heureusement, les éditions Monsieur Toussaint Louverture ont prévu d’éditer l’intégralité des huit tomes qui composent la saga, je sais donc d’ores et déjà que je retournerai à Avonlea car, bien sûr, j’ai très envie de savoir ce que réserve l’avenir à Anne et à Marilla.

Une histoire pleine d’humour mais aussi d’émotion qui m’a enchantée, j’ai ri, j’ai versé ma petite larme et j’ai été très touchée par ce récit bien que j’ai quitté le monde de l’enfance depuis bien longtemps déjà, c’est la force des classiques merveilleusement écrits, qui savent vous happer dès la première ligne pour ne plus vous lâcher.

Une pépite, un bijou, une magnifique incursion au coeur du Canada du XIXè siècle qu’il faut avoir lu au moins une fois dans sa vie, surtout dans cette édition si soignée et élégante qui offre un écrin magnifique à ce texte enchanteur.

Un grand merci à Babelio et Monsieur Toussaint Louverture pour ce coup de coeur !

Read Full Post »