Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘romance de noël’

Auteure de plus de soixante romans, Mary Balogh a reçu de nombreuses récompenses, dont le Romantic Times Career Achievement Award. Spécialiste des romances historiques Régence anglaise, elle a publié de nombreuses séries parmi les plus célèbresLa saga desBedwynouLa famille Huxtable.

Bien à contrecœur, Gerard Percy retourne à Thornwood Hall, le domaine dont il est désormais le maître. Il n’a gardé que de mauvais souvenirs de ce lieu. Et surtout, il y retrouve Christina, qui, dix ans plus tôt, a sacrifié leur amour sur l’autel de l’ambition.

Aujourd’hui, elle est veuve et totalement dépendante du bon vouloir de Gerard, qui, entre-temps, a fait fortune au Canada. Belle revanche pour celui qu’elle a humilié jadis !

Cynique, il lui demande en prime de tenir le rôle d’hôtesse au bal de Noël durant lequel il compte choisir sa future femme. Pourquoi l’épargnerait-il ? Il la méprise.

Si seulement elle n’était pas si digne… si émouvante… et si belle !

Cet été, j’avais découvert la regency romance avec Panique chez les Montgomery d’Evie Dunmore et j’avais beaucoup aimé. Cet hiver, j’ai donc jeté mon dévolu sur La dernière valse de Mary Balogh, une romance de Noël comme vous pouvez le voir à sa jolie couverture. Et une fois encore, je n’ai pas boudé mon plaisir, bien au contraire !

De l’émotion, des amours contrariées, le charme de la campagne anglaise et des préparatifs de Noël à l’ancienne, le tout au début du XIXè siècle, autant d’ingrédients savamment mitonnés par Mary Balogh pour une recette très réussie.

Les personnages sont attachants, spécialement Tess et Rachel, les petites filles de Lady Wanstead, désormais sous la tutelle bienveillante de Gerard. Nos héros luttent contre leurs sentiments contradictoires et semblent se détester au premier abord.

Follement épris neuf ans plus tôt, ils se retrouvent bien malgré eux sous le même toit. Gerard voudra se venger, faire payer à celle qui lui a brisé le coeur. Et Christina n’est pas en reste.

J’ai adoré l’ambiance de Noël qui court tout au long du récit, les préparatifs des festivités, les séances de patinage et de décoration du domaine et bien sûr le fameux bal du lendemain de Noël. Tout est chaleureux, cosy, on s’y croirait !

Au-delà de l’histoire d’amour qui, on le sait d’emblée, finira bien, l’autrice saupoudre son récit de thématiques que j’affectionne beaucoup : la place de la femme dans la société, éternelle mineure qui n’a aucun droit, passant de la tutelle d’un père à celle d’un mari. Mais aussi l’éducation des petites filles, les violences conjugales…

La dernière valse est aussi un roman sur les secondes chances, sur les choix d’une femme dans une société où les hommes ont tous les pouvoirs, et notamment celui de museler les femmes. Une romance avec un côté sombre que je vous conseille !

Read Full Post »

Colleen Wright a été élevée dans des villes enneigées du Michigan, où elle adorait se blottir près du feu avec un bon livre à Noël. Elle vit et travaille maintenant à Brooklyn.

C’est l’effervescence à Evergreen Inn, petite auberge de charme nichée dans les contreforts vallonnés du Vermont. C’est la veille de Noël, et Jeanne et Tim, les propriétaires, se préparent à accueillir Hannah, une de leurs habituées, et ses invités venus célébrer son mariage.

Mais le temps vire à la tempête lorsque le fiancé d’Hannah annonce qu’il ne viendra pas, et que la neige se met à tomber à gros flocons, coupant bientôt l’auberge et ses habitants du reste du monde : Molly, l’écrivaine en panne d’inspiration ; Marcus, le jeune veuf séduisant débordé par ses deux petites filles ; Luke, qui travaille à l’auberge…

Jeanne et Tim, fragilisés par les difficultés financières que traverse l’Evergreen Inn, auront alors fort à faire pour que puisse opérer la magie de Noël.

Le bonheur dépend parfois d’un flocon est une romance de Noël chaleureuse et gourmande que j’ai a-do-ré. L’histoire tourne autour de l’auberge Evergreen Inn et fait graviter un grand nombre de personnages qui vont tous se retrouver, par choix ou non, coincés dans cette sublime auberge, à cause d’une énorme tempête de neige.

Dès les premières pages, Colleen Wright nous plonge au cœur de l’esprit de Noël, dans cette auberge de campagne enneigée, où Jeanne fait des merveilles en cuisine et embaume les lieux d’odeurs de brownies, de gaufres au citron et à l’orange, de roulés à la cannelle…

Les personnages se croisent, se recroisent, s’apprivoisent, se dévoilent. L’amour, l’amitié et l’entraide sont au centre du récit qui nous parle aussi de deuil, de création, de mariage, de difficultés pour les aubergistes de lutter contre les géants de l’hôtellerie pour faire vivre leur établissement, etc.

Bien sûr, le récit dégouline de bons sentiments et tout se finira très bien mais cela ne m’a pas dérangée tant j’ai été prise dans cette atmosphère cosy, sous le charme des personnages incroyablement attachants et sympathiques, je me suis simplement laissée porter par le récit et j’aurai pu le lire d’une traite si j’en avais eu le temps, tant tout m’a plu !

La magie a opéré et m’a offerte une belle parenthèse de douceur et d’amour. Chaque protagoniste est attachant, tout comme cette auberge et ses propriétaires aux petits soins pour leurs hôtes. Chaque attention qu’ils leur offrent, tous les détails dans la décoration Noël de l’auberge, sont autant de marques de passion et d’amour pour leur travail, leur rêve.

Une belle romance de Noël où la bienveillance, la gentillesse, l’entraide et l’amour font chaud au coeur, je vous la recommande vivement !

Read Full Post »

Roxane Malone est une jeune romancière française. Elle a longuement envisagé d’ouvrir le même type d’entreprise que son personnage principal, mais elle a trouvé plus amusant de tester d’abord le concept dans un roman. Elle garde tout de même l’idée sous le coude. Sait-on jamais…

Nina, pétillante trentenaire, est à la tête des Déesses, une agence conçue pour aider les femmes à tourner la page après une rupture.

Soutenue par Marie-Jeanne, une septuagénaire bikeuse et bricoleuse, et par Jade, son assistante administrative, elle a réussi à créer un lieu cosy, qui offre aux femmes tout ce qu’il leur faut pour retrouver confiance en elles et démarrer une nouvelle vie. Spa, relooking, shopping, cours de pole dance, gogo dancers, il y en a pour tous les goûts !

À l’approche de Noël, l’agence est en pleine effervescence : entre la décoration, les demandes de réservation, l’organisation d’un concours et la gestion des ex-maris mécontents, Nina ne sait plus où donner de la tête.

Et comme si ça ne suffisait pas, Les Déesses fait l’objet d’un contrôle fiscal, mené par un inspecteur des impôts plutôt canon… Les fêtes de Noël s’annoncent mouvementées !

Comme une déesse m’a permis de renouer avec Roxane Malone dont j’ai déjà lu quatre de ces précédents romans et comme toujours, quel sympathique moment de lecture !

L’autrice est vraiment à l’aise dans le registre de la comédie romantique et me régale à chaque fois par ses histoires drôles et piquantes, romantiques ce qu’il faut et avec des héroïnes très étonnantes et attachantes qu’on a plaisir à suivre de la première à la dernière page.

J’ai beaucoup aimé l’histoire menée tambour battant proposée par Roxane Malone, mêlant romance et fraude fiscale (alors que si il y a bien une chose que je déteste c’est faire ma déclaration d’impôts !), mais aussi les personnages principaux et secondaires à la fois attachants et drôles que sont Nina, Théo, MJ, Laura, Mylène, sans oublier l’épagneul nain Frileux.

C’est une romance de Noël pétillante, dynamique, fluide, bourrée d’humour et avec des dialogues ciselés. Nina est une jeune femme plus que motivée dans sa mission de redonner confiance en elle à des femmes brisées par leur divorce.

J’ai trouvé le concept de l’agence des Déesses absolument génial et apprécié que l’on mette en avant le fait de chouchouter des femmes qui en ont bien besoin, notamment celles qui ont subi des violences ou du harcèlement moral par des maris pervers narcissiques.

On peut reprocher à Roxane Dambre son choix d’une fin trop convenue et d’avoir voulu cocher toutes les cases de la comédie romantique mais elle répond en cela aux lectrices qui attendent de ce genre de lecture de l’humour, de l’amour et un dénouement happy ending.

Alors certes la lecture reste un peu prévisible mais Comme des déesses est un roman anti-déprime qui m’a bien diverti et je vous le conseille sans réserve si le genre vous plait !

Read Full Post »

Jenny Colgan, née en Écosse, est une romancière britannique qui a écrit de nombreuses comédies romantiques. Elle est surtout connue en France pour sa trilogie La Petite Boulangerie du bout du monde (Prisma) et pour Le Cupcake Café. Une Saison au bord de l’eau est le premier volet d’une nouvelle série.

À Mure, minuscule petite île écossaise, les nuits durent plus longtemps qu’ailleurs. Et celle de Noël, qui approche à grands pas, peut-être plus longtemps encore…

Déjà, une douce odeur de scones et de Christmas pudding s’échappe de la Seaside Kitchen. Mais, partout sur l’île, les inquiétudes s’amoncellent tel un ballet de flocons.

Alors que Joel, son tempétueux amoureux ne semble pas prêt à s’engager, Flora apprend une nouvelle qui va bouleverser sa vie.

Fintan et Colton profitent de leurs derniers moments ensemble, Saif de se nouvelle vie auprès de ses enfants, loin de la guerre syrienne…

La magie de Noël fera-t-elle son œuvre, au bord de l’eau ?

Après ma relative déception du tome 2 qui m’avait bien plombée tant je l’avais trouvé triste et morose, Noël au bord de l’eau m’a réconciliée avec cette série signée Jenny Colgan et je me réjouis d’ores et déjà de retrouver Mure à Noël prochain lorsque je lirai le tome 4 !

Vous le savez, j’aime beaucoup retrouver cette autrice deux fois l’an, en août pour mes vacances et en décembre pour ses histoires de Noël et je dois dire que la magie Jenny Colgan a encore opéré sur moi et que je me suis délectée de ce récit.

J’ai retrouvé dans ce roman tout ce qui fait le sel de ses autres récits : une île sur laquelle on a envie de débarquer, des habitants attachants dont on aurait envie de se faire des amis, des love stories et de la gourmandise !

Une mécanique connue, sans grande surprise, mais ça marche : on plonge dans ce livre et on n’a qu’une hâte : découvrir tout ce qui attend nos protagonistes. Cette série se révèle est toute aussi savoureuse que les autres et ses gâteaux, pains et viennoiseries mettent sacrément l’eau à la bouche.

Comme toujours, l’autrice aborde avec tact des sujets plus graves comme le deuil, l’homosexualité, les relations fraternelles difficiles, le quotidien des agriculteurs et leur difficulté à vivre de leur production, l’écologie, la question des migrants…

Une histoire fraîche, romantique que j’ai dévoré une tasse de thé à la main et qui plaira aux lecteurs.rices de Jenny Colgan dont je fais partie.

Elle ne sort certes pas des sentiers battus si on la compare à ses précédents romans mais j’aime me plonger dans ces romans doudous pleins de charme et réconfortans, je suis sûre de passer un très chouette moment de lecture.

Et vous, vous aimez Jenny Colgan ?

Read Full Post »

Figure incontournable de la scène littéraire francophone, Sophie Jomain a écrit plus de vingt romans allant de la littérature fantastique à la comédie en passant par le roman contemporain. Avec Les étoiles brillent plus fort en hiver, elle nous offre sa toute première comédie de noël.

Aux Galeries Hartmann, les Féeries sont le plus gros événement de l’année. Alors, quand sept jours avant leur lancement, Alexandre Hartmann, le nouveau directeur, exige que la décoration de Noël soit intégralement refaite, le sang d’Agathe ne fait qu’un tour !

La décoratrice des galeries a scrupuleusement suivi le cahier des charges du fondateur et personne ne touchera à son travail, et surtout pas cet arriviste arrogant. Mais le grand magasin est désormais sous la responsabilité d’Alexandre Hartmann, et aussi talentueuse que soit Agathe Murano, c’est avec lui qu’elle devra traiter. Lui et personne d’autre.

Ces deux-là auraient préféré ne jamais se rencontrer, mais puisqu’un père Noël et son chat magique viennent d’être embauchés pour exaucer les souhaits, puisque les guirlandes scintillent et que l’air embaume la cannelle et le pain d’épices, tout devient possible…

Les étoiles brillent plus fort en hiver figurait en bonne place dans ma pal de décembre, j’avais placé la barre haute suite aux avis dithyrambiques lus l’an dernier lors de sa parution en grand format et je ressors de cette lecture totalement emballée, avec un coup de cœur à la clé !

Enfin, une romance de Noël française digne de ce nom et comme ça fait du bien de lire une histoire si jolie et réconfortante à quelques jours de ma fête préférée.

Le roman respecte certes tout ce qu’on attend de ce genre avec un dénouement happy, mais sans être gnangnan ni bourrée de clichés !

C’est bien simple j’ai tout aimé ! Les personnages tous tellement attachants : Agathe et Alexandre bien sûr mais aussi le personnel des galeries en passant par les familles des deux protagonistes principaux, notamment la petite Chloé.

J’ai adoré la petite touche de magie avec la présence de Nicolas Claus, le père Noël engagé par Agatha, et Scrooge, son chat qui exauce les souhaits, qui insufflent l’esprit de Noël que j’adore.

Mais ce roman n’est pas qu’une histoire d’amour toute mignonne, Sophie Jomain aborde des sujets profonds que je ne m’attendais pas à trouver ici : schizophrénie, le deuil, la direction d’une entreprise, etc.

Les rebondissements qui émaillent le récit, l’humour et les situations cocasses m’ont fait bien rire mais il y a aussi beaucoup d’émotion et Sophie Jomain sait passer de l’un à l’autre avec virtuosité.

Si vous êtes à la recherche d’une romance de Noël réussie, je vous conseille vivement celle-ci qui parle de famille, d’amitié mais aussi d’amour, une histoire où les vœux peuvent se réaliser à condition qu’on y croit suffisamment fort.

Read Full Post »

Joanna Bolouri a travaillé dans le secteur de la vente avant de choisir la carrière d’écrivain à l’âge de trente ans. Lauréate d’un concours d’écriture de comédie organisé par le BBC, elle travaille et écrit avec des humoristes, des scénaristes et des acteurs de comédie dans tout le Royaume Uni. Elle vit actuellement à Glasgow avec sa fille.

Quelques jours avant les fêtes de fin d’année, Nick Harris perd son prestigieux emploi dans un cabinet d’avocats et se voit contraint d’accepter un travail de Père Noël, perdant sa petite amie dans la foulée.

Il rencontre alors Alfie, un adorable petit garçon de cinq ans, qui souhaite pour Noël que sa mère, Sarah, soit de nouveau heureuse et cesse de pleurer son mari disparu trois ans auparavant. Attendri, Nick décide d’organiser un rendez-vous entre Sarah et son meilleur ami qui est célibataire, Matt.

Mais alors que Sarah et Alfie prennent une place de plus en plus importante dans la vie de Nick, celui-ci se rend vite compte que le bonheur naissant de Sarah et de Matt pourrait bien lui briser le coeur…

Christmas actually est une romance de Noël comme je les aime, à l’image d’Un jour en décembre que j’avais lu l’an dernier. L’histoire se déroule là aussi sur une année et que vous soyez des adeptes de la romance ou des lecteur.rices occasionnelles comme moi, cette belle histoire d’amour, sans mièvrerie, saura vous séduire de la première à la dernière page.

C’est une histoire romantique, tendre et drôle mais aussi émouvante avec des thématiques fortes comme l’amitié, la loyauté, le deuil, l’amour, la vie professionnelle, la parentalité, la dépression, le chômage…

Ce n’est pas à proprement parler une comédie romantique de Noël car seulement certains passages se déroulent à cette date mais c’est tant mieux car c’est bien plus que cela.

Cette histoire est vraiment touchante et très réaliste et pose une question : Comment faire pour choisir entre la femme qu’on aime et son frère de coeur ? Un choix impossible pour notre anti-héros au coeur d’or qui va taire l’amour qu’il a pour Sarah, persuadé qu’il ne peut la rendre heureuse comme elle le mérite et que c’est Matt qu’il lui faut.

Les personnages sont attachants, on a plaisir à les suivre tout au long du récit, fait de hauts et de bas, de moments joyeux et d’autres plus douloureux. La belle relation que noue Nick avec Alfie est très touchante, tout comme l’amitié à la vie à la mort entre Nick et Matt. J’ai aussi beaucoup aimé Sarah, cette veuve qui a peur de s’engager tant elle ne veut pas perturber son petit garçon.

La romance n’est pas le thème principal et les choses s’accélèrent un peu tard dans le roman mais j’ai savouré chaque page en compagnie de Nick, Sarah, Matt et Alfie.

La plume de Joanna Bolouri est fluide, les chapitres plutôt courts donnent envie d’aller toujours plus loin dans la lecture, les thèmes sont bien traités, j’ai vraiment passé un chouette moment et je vous conseille cette histoire pas guimauve du tout.

Read Full Post »

Nommée par le Sunday Times  » Autrice de best-sellers « , Heidi Swain vit à Norfolk avec son mari et leurs deux enfants, ainsi que leur chat noir Storm. Passionnée par le jardinage, la campagne, elle collectionne les accessoires vintage. Autrice de pas moins dix livres, après La Ferme aux Alouettes, elle signe ici son deuxième ouvrage aux Éditions Prisma.

Ruby a terminé ses études universitaires et rentre chez elle pour les vacances de Noël, dans le petit village de Wynbridge. Elle entend bien trouver suffisamment d’argent pour s’offrir un voyage autour du monde en janvier.

Contre la volonté de son père, elle prend un stand au marché de Noël et décide d’en faire le plus joli stand de tous les temps. Un chalet illuminé de guirlandes, sur lequel on trouvera aussi bien des pommes d’amour que du gui et peut-être même un peu de vin chaud.

Mais l’ouverture d’un nouveau centre commercial tout près, menace le marché. Alors, avec tous les autres exposants, Ruby élabore un plan pour s’assurer que Wynbridge demeure la destination préférée des familles en quête de cadeaux de Noël.

La seule chose qui se trouve sur son chemin c’est son ex-amoureux, Steve. Effectivement, il est assez difficile d’essayer de sauver le monde quand le garçon en question travaille sur le stand d’en face, surtout lorsque Ruby se rend compte que ses sentiments pour lui sont toujours là, quatre ans après leur séparation…

Pommes d’amour au marché de Noël est un feel-good book mâtiné d’une romance de Noël, à la manière des Jenny Colgan de Noël ou des Nuits enneigées de Castle Court mais en moins réussi pour moi.

Heidi Swain ne nous propose pas une histoire follement originale mais en matière de feel-good book ou de romance de Noël, ça ne me gêne pas vraiment, je sais à quoi m’attendre. Je sais que tout va finir en happy end et que tout le monde est tout beau tout gentil.

Et ce roman, c’est exactement ça ! Le scénario est guimauve à souhait, les personnages sont tellement gentils et lisses que ça en devient ennuyant. Ajoutez à cela, un jeu du chat et de la souris entre nos deux héros toujours amoureux l’un de l’autre mais qui ne veulent pas l’avouer, une intrigue qui tire en longueur autour de pots de vin qui m’a souvent lassée, vous comprendrez pourquoi je suis un brin déçue par ce roman dont la couverture m’envoyait du rêve.

Ce que j’ai bien aimé en revanche, c’est l’atmosphère chaleureuse, l’ambiance petit village de campagne qui se dégage de cette histoire qui commence mi-novembre pour s’achever le jour de Noël. Pour se mettre dans l’ambiance des fêtes, c’est parfait.

J’ai apprécié aussi le quotidien de ces petits commerçants qui se battent pour sauver leur marché de Noël et conserver l’authenticité des festivités et des emplois au sein de leur communauté. Ils font preuve d’entraide et de solidarité entre eux et j’ai trouvé ça chouette.

Je suis sensible à ces messages prônant un retour aux valeurs et à une consommation raisonnée, de préférence locale, que ce soit pour les achats alimentaires comme pour les jouets, décorations… et de ce point de vu là, je suis bien d’accord avec les messages prônés par Heidi Swain.

Une lecture mi-figue mi-raisin pour moi, j’espère que les autres romances de Noël de ma PAL seront plus réjouissantes !

Read Full Post »

Lu dans le cadre du Cold Winter Challenge

Rosie Blake est Anglaise. Elle a beaucoup écrit pour la presse féminine avant de se lancer dans l’écriture de sa première comédie romantique, How to Get a (Love) Life. Ses livres pleins d’humour et de bienveillance ont conquis les lectrices. Sur ma liste est en cours de traduction dans huit pays.

Depuis qu’elle a quitté son Danemark natal, Clara voyage là où l’envie la pousse. C’est ainsi qu’elle fait étape à Yulethorpe. Le petit village anglais est alors en plein émoi : on est à l’approche de Noël, et la boutique de jouets menace de fermer !

Louisa, la propriétaire, découragée par la désaffection des habitants pour son échoppe, a décidé de tout plaquer et d’aller passer l’hiver en Espagne.

Une catastrophe pour les habitants et les enfants… Touchée par le désarroi ambiant, Clara décide de redonner vie au magasin. Petit à petit, par la grâce de son art du bonheur à la danoise, elle transforme la boutique en lieu féérique et le quotidien des uns et des autres en les convertissant au hygge.

C’en est trop pour Joe, le fils de la propriétaire de la boutique, financier londonien, radicalement différent de Clara, qui débarque à Yulethorpe avec l’idée de démasquer cette aventurière et de remettre de l’ordre. Il prend même une décision radicale : mettre la boutique en vente…

Je lis assez peu de romances de Noël, les trouvant trop mièvres et gnan gnan pour moi mais j’adore lire des romans se passant en décembre et spécialement à Noël.

J’ai donc choisi cette année Sur ma liste de Rosie Blake et je peux d’ores et déjà vous dire que j’ai bien fait car cette histoire toute mignonne a rempli parfaitement son rôle.

Rosie Blake nous propose une romance qui coche les cases du genre, on connait à l’avance le dénouement, pas de surprise à ce niveau, un peu dommage mais je m’y attendais.

Ce roman est une lecture réconfortante, que l’on a plaisir à découvrir au chaud sous un plaid, avec une tasse de thé à portée de main, une histoire cocooning qui nous plonge dans cette magie de Noël qui fait du bien au moral.

Ce qui m’a plu ici, c’est la découverte du hygge, les traditions danoises que je ne connaissais pas du tout et l’atmosphère toute noëlique qui tient ses promesses, de la première à la dernière page, ce qui n’est pas toujours le cas dans ce type d’histoire.

Les personnages sont attachants, sans oublier le perroquet et ses réparties pas piquées des vers et l’autrice aborde à travers eux différentes thématiques : le deuil, les relations familiales, la maternité, la solitude, la crise économique, le stress et la pression au travail… mettant l’accent sur ce qui est important dans la vie.

La romance n’est pas au premier plan, c’est ce qui m’a plu aussi, Clara et Joe, ne cherchent absolument pas l’amour mais ça leur tombe dessus au fur et à mesure de leur cohabitation et j’ai trouvé ça plutôt bien vu et réaliste.

Un peu dommage, cependant, que la fin soit abrupte et bâclée et qu’il n’y ait pas plus d’originalité.

Pour conclure, si vous êtes à la recherche d’une lecture doudou avec une jolie ambiance de Noël et de belles valeurs, Sur ma liste devrait vous plaire !

Read Full Post »

Lu dans le cadre du Cold Winter challenge

Isabelle Alexis a publié de nombreux romans, dont Tu vas rire mais je te quitte ! Et Tu peux garder un secret ? (Plon, 2002 et 2004) qui ont été adaptés au cinéma. Marie Vareille a reçu le Prix Confidentielles pour son best-seller Je peux très bien me passer de toi et de nombreux prix en littérature jeunesse pour sa trilogie Elia la passeuse d’âmes. Tonie Behar est romancière, spécialiste de la comédie romantique et lectrice compulsive, elle est sujette à des addictions contemporaines pour les séries, les boots à talons, son iPhone et son frigo (et tout récemment, les crèmes antirides !). Adèle Bréau est blogueuse, twitta (@TheAdele32), et community manager sur Terrafemina.com. Sophie Henrionnet est auteur et maman de quatre enfants à qui elle raconte des histoires tous les soirs ! Elle anime également son blog Sixinthecity

Pour Noël, Eva se voit offrir une cure d’amaigrissement détox en Savoie, Cassandra un séjour de rêve dans un hôtel perdu dans les montagnes. Lisa se réfugie chez sa psychanalyste, terrifiée à l’idée de revoir son amour de jeunesse.

Vincent tente désespérément de reconquérir son ex avec l’aide d’un coach en séduction loufoque. Lara est enfermée dans un magasin de jouets avec son chef qu’elle exècre, quant à Charlie, elle est coincée dans une tempête de neige à New York, coupée du monde à un moment crucial…

Ces six personnages ne se connaissent pas, mais sont liés à leur insu par le même roman : une ancienne édition d’Orgueil et Préjugés à la couverture rouge, qui passe de main en main et pourrait leur porter chance… Ou pas !

Deux ans après Y aura-t-il de la neige à Noël ? qui m’avait laissé une impression mitigée, la Team RomCom rédicive avec Noël & préjugés et je dois dire que si le premier opus m’avait déçu, le second m’a beaucoup plu.

Six nouvelles drôles et romantiques pour un Noël magique ! Telle est la promesse de la Team RomCom, un collectif d’auteures de comédies romantiques à la française composé d’Isabelle Alexis, Tonie Behar, Adèle Bréau, Sophie Henrionnet, Marianne Levy et Marie Vareille.

Ce sont 6 auteures de comédies romantiques françaises qui à elles toutes comptabilisent « 30 romans, 15 éditeurs, 8 blogs, 1 site féminin, 15 cocktails préférés, un nombre inavouable de héros irrésistibles et 68 scènes de sexe et demie… Elles livrent ici leur interprétation de la comédie romantique de Noël » (c’est elles qui le disent !).

Toutes très différentes les unes des autres, ces nouvelles de Noël ont cependant un point commun, celui de faire vivre un réveillon du 24 décembre pas comme les autres à leurs héros et héroïnes.

L’originalité de ce recueil c’est de nous proposer six nouvelles Comme une princesse Disney (Tonie Behar), L’hôtel des Monts enneigés (Marie Vareille), Le manoir des Wilfried (Isabelle Alexis), Love coach (Sophie Henrionnet), Nuit blanche au magasin de jouets (Adèle Bréau) et Amour, tempête & best-seller (Marianne Levy), se déroulant lors du réveillon de 2014 à 2019 avec un fil rouge, une ancienne édition d’Orgueil & préjugés de Jane Austen.

Romantiques à souhait mais aussi très drôles, toutes ces nouvelles sont très réussies à mes yeux, à l’exception de la dernière que j’ai trouvé très plate et sans grand intérêt, ces histoires cochent tous les codes de la comédie de Noël et je n’ai pas boudé mon plaisir.

Il y a certes de temps en temps quelques clichés et facilités mais cela ne m’a guère gênée tant j’ai trouvés les cinq premières bien menées, bien écrites et enlevées.

Je ne vais pas faire un classement de ces nouvelles mais je vous confie bien volontiers que ma préférée est celle qui ouvre le recueil pour son romantisme absolu.

Lu entre le 24 et le 25 décembre, Noël & préjugés, fut une bonne pioche, j’ai passé un chouette moment en compagnie de ces auteures et de leurs héros / héroïnes.

Une lecture, à la fois drôle, romantique et doudou que je vous conseille à lire au coin du feu ou au pied du sapin si vous êtes adeptes des comédies romantiques !

Read Full Post »

Lu dans le cadre du Challenge Cold Winter

Parce que, dans la vie, rien n’est simple, Scarlett se retrouve coincée par la neige à l’aéroport d’Heathrow avec sa sœur Mélie l’avant-veille de Noël. Parce que, dans sa vie, tout est compliqué, Scarlett entre par erreur dans tes toilettes des hommes et tombe sur William, un Britannique cynique et provocateur dont le flegme et le charme distingué sont ce que la Grande-Bretagne promet de mieux. Les heures d’attente leur permettent de faire plus ample connaissance et William leur propose alors de passer le réveillon dans sa maison, près de Kensington Street, le temps que le trafic reprenne. Une invitation en apparence innocente, mais qui va conduire les deux jeunes femmes au coeur d’un réveillon riche en émotions et en surprises de taille…

En cette veille de Noël, Scarlett et sa sœur Mélie, attendent leur vol à l’aéroport d’Heathrow pour rejoindre la France et leur mère. C’est un Noël un peu particulier car ce sera le premier sans leur père, décédé d’une crise cardiaque quelques mois plus tôt.

Mais rien ne se passe comme prévu car les avions restent cloués au sol en raison d’une tempête de neige. Scarlett, particulièrement sur les nerfs, part se rafraichir aux toilettes mais se trompe de porte et entre par erreur dans les toilettes pour hommes. Elle tombe sur William, un britannique particulièrement cynique, qui attend lui aussi de rejoindre la France afin de fuir le réveillon familial.

Scarlett, Mélie et William font plus ample connaissance et lorsque les agents de l’aéroport annoncent qu’aucun avion ne décollera avant le lendemain, le jeune homme propose à ses nouvelles amies de les héberger dans son appartement londonien…

Voilà une romance de Noël que j’ai beaucoup vu passer dans les piles à lire du Cold Winter Challenge, c’est ce qui m’a donné envie de l’ajouter à la mienne, d’autant plus que je n’avais aucune romance de Noël sous la main et que ce genre de lecture est plaisante une fois dans l’année. Et je peux d’ores et déjà vous dire que Pas si simple fait le job même si Lucie Castel ne sort guère des sentiers battus et nous propose une intrigue plutôt convenue.

Comme bon nombre de romances, quelles soient de Noël ou non, l’auteure met en scène des personnages de catégorie CSP+, ce que je trouve vraiment dommage. William, dont la grand-mère est française, vient d’une famille très riche et possède sa propre galerie d’art, quant à Scarlett, elle est architecte pour un grand groupe hôtelier, autrement dit, nos héros ne connaissent pas de fins de mois difficile et font leurs emplettes chez le traiteur pour le repas de Noël. Difficile de se glisser dans la peau de nos héros, d’autant qu’ils sont beaux et sexy, bref ils sont parfaits.

Les deux cadets de nos personnages principaux, pas assez développés hélas, sont plus intéressants. Mélie est sexologue et les conversations téléphoniques avec ses clientes et les interventions pas piqués des hannetons de notre thérapeute font mouche et sont souvent très drôles. Quant à Thomas, il travaille avec son frère et cache son homosexualité à sa famille, seul William connaît la vie privée de son frère.

Le jour de Noël donne lieu à véritable règlement de compte entre les deux frères et leur mère, particulièrement castratrice, mais aussi entre la grand-mère fantasque et sa fille, nettement plus collet monté et pudibonde. Comme le titre l’indique, la vie de nos héros n’est pas si simple : William connaît des relations plus que difficiles avec sa mère, il a perdu sa femme six ans auparavant et il n’arrive pas à surmonter ce deuil. Quant à Scarlett, elle aussi peine à se remettre de la mort de son père et vit mal le fait que sa mère se retrouve seule.

Les sujets (deuil, homosexualité, mère castratrice) qu’aborde Lucie Castel apporte du souffle à une histoire d’amour mignonne mais trop évidente, qui elle, ne sort guère des sentiers battus. Sa plume est néanmoins addictive car j’ai dévoré ce roman en quelques heures et passé un très bon moment avec Scarlett, Mélie et William.

Une romance de Noël bien sympathique, tantôt drôle, tantôt émouvante et même si elle est plutôt convenue, on passe un bon moment de détente, ce qui est avant tout ce qu’on lui demande et ce n’est déjà pas si mal !

Read Full Post »

Older Posts »