Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘sadie Courtney summers’

Sadie, 19 ans, s’est volatilisée. Pour West McCray, journaliste à New York, il s’agit d’une banale disparition. Mais quand il découvre que sa petite soeur, Mattie, a été tuée un an auparavant et que sa mère a elle aussi disparu, sa curiosité est éveillée. West se lance alors à la recherche de Sadie et les témoignages qu’il recueille vont alimenter sa série de podcasts. Sadie, elle, n’a jamais pensé que son histoire deviendrait le sujet d’une chronique à succès. Elle ne désire qu’une chose : trouver l’homme qui a tué sa soeur.
Qui est réellement cet homme ? Comment est-il entré dans la vie de Mattie ? Tandis que Sadie remonte la piste du tueur, West remonte celle de Sadie. Et se dessine, progressivement, la figure d’un homme – d’un monstre ! – qui pourrait bien frapper à nouveau…
West retrouvera-t-il Sadie à temps

Qu’est-il arrivé à Sadie Hunter ? Après le meurtre de sa petite sœur Mattie, 14 ans, Sadie, 19 ans, qui jouait pour elle le rôle de mère, la leur ayant mis les voiles, sombre inexorablement.

Un an après le décès de Mattie, elle quitte la caravane familiale de Cold Creek, une petite ville du Colorado, et met toutes ses affaires à la benne. May Beth Foster, qui faisait office de grand-mère pour les filles, demande l’aide de West McCray, un journaliste new-yorkais qui apprend le meurtre de Mattie totalement par hasard.

En enquêtant sur ce qu’il croyait être une banale histoire de disparition, il retrace le parcours de la jeune fille à la dérive et découvre des atrocités qui vont le bouleverser car Sadie semble partie sur la piste du meurtrier de sa sœur par ailleurs pédophile…

Sadie est un thriller élu quinze fois roman Young adult de l’année 2018 par la presse américaine. Je m’attendais donc à une tension et une enquête palpitante. Hélas pour moi, je n’étais clairement pas la cible de ce thriller ado qui m’a semblé bien fade par rapport à mes lectures habituelles.

Avec ce roman, Courtney Summers nous plonge au cœur d’une double enquête. Dans la première, nous suivons West McCray journaliste, à la recherche de Sadie, portée disparue. Dans la seconde, nous marchons dans les pas de Sadie, partie à la recherche du tueur de sa soeur.

L’autrice jongle entre deux enquêtes parallèles et deux narrations distinctes. Avec McCray, Courtney Summers nous propose des podcasts où le journaliste interroge les différents protagonistes de l’histoire, ceux qui ont côtoyé Sandie dans sa ville natale et tous ceux qui vont la croiser au cours de sa quête.

Le procédé de l’interview rend les propos particulièrement vivants et j’ai bien aimé cet aspect du roman pourtant redondant puisque nous savons déjà par Sadie ce que le journaliste apprend ensuite.

En alternance, l’autrice nous propose de suivre le parcours de Sandie dans sa quête du tueur de sa sœur, d’être dans sa tête car elle a du mal avec les mots à cause de son bégaiement dont elle a souffert toute sa vie.

Mal aimée par sa mère Claire, alcoolique et droguée, elle a reporté tout son amour sur Mattie, sa petite sœur, pour qui elle était en adoration. Lorsque leur mère les a abandonnées, elle a tout fait pour palier ce manque, sans y parvenir.

C’est après une de leur dispute que Mattie sera assassinée et elle n’arrive pas à vivre avec cette culpabilité. Sadie doit retrouver l’assassin à tout prix et le punir pour ces crimes car l’homme a non seulement tué Mattie mais il a aussi abusé de Sadie.

C’est, à ma grande surprise, un personnage qui ne m’a pas émue, peut-être est-ce parce que mes 19 ans datent un peu, mais ses errances ne m’ont pas touché et à la longue, j’ai fini par lire les chapitres qui lui sont consacrés en diagonale.

L’autrice aborde un sujet grave dans ce thriller : la pédophilie mais cette thématique aurait mérité d’être traitée en profondeur et non en surface comme l’a choisi de le faire Courtney Summers.

Pas de suspens pour moi ni de tension dans ce thriller qui met bien trop de temps à démarrer et dont la fin ne rachète pas l’ennui qui m’a accompagné tout au long de ma lecture.

Un titre à réserver aux adolescents et aux jeunes adultes qui l’apprécieront sans doute davantage que les adultes, à fortiori si ils sont des lecteurs aguerris de thrillers.

Merci à Babelio et ayw éditions La Martinière pour leur confiance.

Read Full Post »