Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘sarah gibb’

« Miroir, miroir joli, qui est la plus belle dans tout le pays ? Ô ma reine, vous êtes très belle mais Blanche Neige est mille fois plus belle que vous.»À ces mots, la reine devint verte de jalousie. Désormais elle avait des haut-le-coeur dès qu’elle apercevait Blanche-Neige, tant elle la haïssait. Et l’envie et l’orgueil se développaient si fort dans son coeur qu’elle ne trouvait plus le repos, ni le jour ni la nuit. Elle devait trouver un moyen de la faire disparaître…

raiponce-sarah-gibbauteur-editeur-pages

Une jeune femme qui attendait un bébé, fut prise d’une irrésistible envie de manger une salade faite avec les raiponces qui poussaient chez sa voisine, la sorcière. Son mari, pris en flagrant délit de lui en cueillir, pu repartir avec les plantes à la condition que la sorcière aurait l’enfant dès sa naissance. Quand celle-ci vint la chercher, elle la nomma Raiponce et l’enferma dans une haute tour qui ne possédait pour seule ouverture, qu’une fenêtre en son sommet.

La belle à la longue chevelure blonde grandit donc dans cette tour avec pour seule compagnie les oiseaux de la forêt toute proche. Chaque jour, la sorcière rend visite à la prisonnière en l’appelant du bas de la tour : «Raiponce, Raiponce, descend moi tes cheveux d’or !» Et elle grimpe en s’aidant de la merveilleuse chevelure. La prisonnière vit dans cette triste routine jusqu’au jour où un prince passe par là et découvre le stratagème.

Je vous avais confessé que jusqu’au lancement du challenge Il était une fois… les contes de fées !! je n’avais jamais lu de contes des frères Grimm. Aussi, l’histoire de Raiponce ne m’était familière que parce que j’ai vu l’adaptation signée Disney, un très bon film d’animation mais aussi éloigné que possible du conte.

raiponce-sarah-gibb-2

J’ai choisi cet album illustré par Sarah Gibb pour découvrir enfin la véritable histoire de Raiponce. Un album très réussi qui alterne les dessins colorés à l’image de la couverture, des illustrations très féminines qui plairont aux petites filles pour les moments heureux, et ceux plus sombres à la manière des ombres chinoises pour les passages dramatiques.

Un joli album à mettre entre toutes les mains et un conte qui met en lumière une jeune fille qui oser s’émanciper de la sorcière pour prendre son destin en main. Comme toujours dans les contes, la sorcière jettera un sort au prince pour contrarier ses amours avec l’héroïne mais après maintes péripéties, le bien triomphera du mal, l’amour de la haine, et tout ça finira par un mariage, comme de bien entendu.

heart_4Lu dans le cadre du challenge Il était une fois… les contes de fées !!

challenge-il-etait-une-fois-les-contes-de-fees

Read Full Post »