Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘sauveur et fils saison 1’

« Chacun de nos actes a trois motivations, celle qu’on avoue aux autres, celle qu’on n’avoue qu’à soi, celle qu’on ne s’avoue même pas. » Marie-Aude Murail, dans cette saison 5, va nous le prouver !

Savez-vous que votre hamster est un animal de soutien émotionnel, que votre chien peut faire une dépression, que le ronron de votre chat vous sauvera peut-être la vie et qu’un divorce risque de rendre muet votre perroquet gris du Gabon ?

Voilà ce que Sauveur découvre dans cette nouvelle saison. Ce qui n’empêche pas ce psychologue clinicien de recevoir aussi dans son cabinet du 12 rue des Murlins Louane, qui a peur qu’une main sorte du trou des toilettes pour l’y entrainer, Frédérique, qui découvre que son père est Donald Trump, Samuel, qui suit un stage pour apprendre à draguer et Madame Tapin qui, à 81 ans, découvre le féminisme…

Deux années ont passé depuis la saison 4, et dans Sauveur et fils saison 5, on apprend ce que sont devenus Blandine et Margaux Carré, Samuel Cahen, Lionel et Maïlys, Ella-Elliot, Gabin et Frédérique Jovanovic.

Ainsi que la famille recomposée de Sauveur : Louise Rocheteau, sa compagne et la mère de Paul, le meilleur ami Lazare, fils de Sauveur, Alice, qui peu à peu trouve sa place dans cette maison de garçons, Gabin qui végète au grenier sans oublier le vieux légionnaire Jovo qui a définitivement abandonné sa vie d’errance pour lui préférer la rue des Murlins !

Du 8 mars à Pâques, d’Orléans aux Pralines, Marie-Aude Murail nous raconte le quotidien de Sauveur et des siens, l’évolution de ses patients et les problèmes auxquels ils sont confrontés : dépression, tentative de suicide, transgenre, homophobie, intolérance, paternité, familles monoparentales ou recomposées, les ravages du divorce…

L’auteure nous dépeint comme personne la souffrance des adolescents et des adultes confrontés à ces différentes situations avec tellement d’intelligence que ce n’est jamais plombant pour le lecteur, c’est admirable de finesse et de talent, comme toujours chez Marie-Aude Murail.

J’avais eu un coup de coeur pour les saisons 1, 2, 3 et 4, Sauveur et fils saison 5 n’a fait pas exception à la règle, j’ai adoré tout autant ce dernier opus dont l’histoire est dans la continuité des volumes précédents sans lasser et sans redondance.

Si différents thèmes sont abordés, Marie-Aude Murail se concentre plus particulièrement sur les questions du genre dans son toute sa complexité : dysphorie de genre, hétéronormé, intersexualité, mégenre, transgenre. Tout est très bien expliqué et pour ma part, je cerne désormais mieux ses questions sensibles, et en tant que maman, je ne peux que remercier l’autrice de les aborder et de créer avec ses romans une passerelle entre les adolescents et leurs parents.

Dès les premières lignes, j’ai adoré retrouver Sauveur Saint-Yves et Louise, Lazare et Paul, Gabin et Jovo, et tous les patients de ce psy au grand cœur. Je n’ai pas pu m’empêcher de dévorer cet ultime roman et je l’ai refermé le cœur gros, orpheline de ces personnages qui sont tellement touchants sous la plume sensible de Marie-Aude Murail.

J’ai souri, ri mais aussi été émue une fois encore par les épreuves que tous traversent car l’auteure ne ménage pas les différents protagonistes de son histoire mais elle a su clôturer joliment, tout en laissant la porte entrouverte, ce cycle porté par Sauveur Saint-Yves.

La façon qu’a Marie-Aude Murail de nous narrer le quotidien de ce psy humaniste est un vrai bonheur et une fois que l’on a mis le nez dedans, il devient vraiment très difficile de le lâcher.

Il y a toujours beaucoup d’humour, un héros souvent débordé par ses patients mais irrésistible, et une formidable atmosphère de chaleur humaine qui fait du bien.

Chaque saison de cette saga peut être lue séparément. Mais bien évidemment je vous conseille vivement de lire les saisons dans l’ordre afin de suivre l’évolution de chaque personnage. Si toutefois, vous préférez commencer par ce dernier tome, remontez ensuite le cours du temps pour arriver à la source.

Une saga formidable à la fois drôle et touchante, à lire et à relire, ancrée dans la réalité et portée par des héros tous terriblement attachants, à mettre entre toutes les mains dès 13 ans !

Un immense aux éditions Ecole des Loisirs pour cette magnifique lecture.

Read Full Post »

Quand on s’appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ? Sauveur Saint-Yves, 1,90 m pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d’affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s’évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois soeurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la maman vient de se remettre en ménage avec une jeune femme…Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien. Mais à toujours s’occuper des problèmes des autres, Sauveur a oublié le sien. Ne devrait-il pas protéger ce petit garçon, Lazare, 8 ans, qui est son fils, menacé par un secret ? A partir de 12 ans. heart_4sauveur-et-fils-saison-1-marie-aude-murail

Quelques jours après les attentats de Charlie Hedo et de L’hyper Casher… Sauveur Saint-Yves est docteur en psychologie à Orléans. D’origine martiniquaise et adopté par des parents blancs de la métropole, il a quitté son île au décès de sa femme, quelques années plus tôt. Depuis, son quotidien se partage entre ses patients principalement enfants et adolescents qui défilent tout au long de la journée et son fils unique Lazare âgé de 8 ans, le soir venu.

Son cabinet est situé au rez-de-chaussée de sa maison et lorsque Lazare quitte l’école, il se glisse, sans que personne ne s’en rende compte, dans le couloir pour écouter la vie des patients de son père.

Et qu’il s’agisse de Cyrille l’énurétique, de Margaux la scarificatrice, de Gabin l’accro aux jeux vidéos, d’Ella la phobique scolaire ou de la fratrie Augagneur écartelée par la séparation de ses parents, Lazare découvre à travers eux les maux de notre société.

Le garçon est intelligent et il forme la paire avec son meilleur ami Paul qui vit aussi une situation difficile avec une garde alternée dans laquelle il ne s’épanouit pas. Malgré cette amitié, Lazare souffre d’une certaine forme d’isolement familial et social. Sauveur est très pris par son métier et Lazare se retrouve trop souvent seul et livré à lui-même.

Car si Sauveur aime aider les autres à résoudre leurs problèmes, il a tendance à mettre de côté les siens et à ne pas voir la solitude de son fils. Il va tenter alors de compenser ses absence en adoptant un hamster…

Dans Sauveur et fils saison 1, Marie-Aude Murail nous raconte de façon très juste la société dans laquelle nous vivons et les problèmes que nous pouvons rencontrer à travers une brochette de protagonistes : terrorisme, dépression, scarification, phobie scolaire, racisme, homophobie, intolérance, transgenre, deuil, maman lesbienne…

L’auteure nous dépeint la souffrance des enfants et adolescents confrontés à ces différentes situations. Leur mal-être est souvent englobé dans le tsunami qu’est l’adolescence alors qu’ils sont parfois pris dans la tourmente des adultes, enjeux de problèmes qui ne sont pas censés être les leurs.

Décrit comme ça, vous vous dites peut-être que ce roman est plombant mais là est tout le talent de Marie-Aude Murail : aborder des sujets on ne peut plus grave avec beaucoup de pédagogie mais surtout humour et légèreté.

Son roman, comme les autres que j’ai déjà pu lire de cette auteure, se révèle addictif et vraiment très plaisant à lire, un bonheur même si les sujets sont difficiles, on aime suivre les consultations de Sauveur et voir évaluer l’ensemble des personnages.

Un premier opus humaniste et très réaliste sur le quotidien d’un psy et de ses patients qui en dit long sur les maux de notre société, un roman formidable avec des héros très touchants et attachants, à mettre entre toutes les mains dès l’adolescence !

Read Full Post »