Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Soie Alessandro Baricco’

Vers 1860, pour sauver les élevages de vers à soie contaminés par une épidémie, Hervé Joncour entreprend quatre expéditions au Japon pour acheter des œufs sains. Entre les monts du Vivarais et le Japon, c’est le choc de deux mondes, une histoire d’amour et de guerre, une alchimie merveilleuse qui tisse le roman de fils impalpables. Des voyages longs et dangereux, des amours impossibles qui se poursuivent sans jamais avoir commencé, des personnages de désirs et de passions, le velours d’une voix, la sacralisation d’un tissu magnifique et sensuel, et la lenteur, la lenteur des saisons et du temps immuable.

soie-alessandro-baricco

Hervé Joncour est un sériculteur, c’est-à-dire qu’il achète et vend des vers à soie, voilà qui n’est pas banal pour un héros de roman. Lorsque débute le récit en 1861, la soie est en pleine expansion, et pour son commerce, Hervé Joncourt part régulièrement chercher des œufs en Syrie et en Egypte. Malheureusement, une épidémie qui anéantit tous les œufs provenant de Méditerranée, la seule solution pour les producteurs de sériculture : aller chercher des œufs au Japon.

Notre héros est alors mandaté par les différentes filatures de Lavilledieu pour mener une expédition jusqu’au Japon. A cette époque, l’ile est vraiment perçue comme le bout du monde, d’autant que le Japon a vécu pendant des siècles en autarcie et s’est ouvert aux voyageurs étrangers depuis quelques années seulement.

Hervé Joncour prend donc la route en octobre, traverse l’Europe, la Sibérie, pour arriver 3 mois plus tard à destination. Sa mission, ramener des œufs en seulement 2 mois, sinon les œufs se transforment en larves et réduisent l’or en cendres.

Avec ce récit captivant, que j’ai lu d’une traite, Alessandro Baricco nous fait découvrir le Japon. En quelques pages et courts chapitres, son style précis, épuré, avec des phrases écrites comme au scalpel, font de ce roman, une parenthèse enchantée, à la manière d’un conte japonais.

Les différentes expéditions d’Hervé Joncour se déroulent sur plusieurs années, le menant chaque mois d’octobre sur la route du Japon, et revenant chaque mois d’avril, rythme sa vie bien monotone ainsi que celle de son épouse. Un récit doux qui est aussi une histoire d’amour platonique, un roman brillant, tout en pointillés qui nous surprend de la première à la dernière page.

Alessandro Baricco va à l’essentiel et en ce qui me concerne j’ai passé un moment de plaisir de lire pur. A lire absolument !

heart_5

Lu dans le cadre des challenges Romans cultes, Il Viaggio, STAR et d’une lecture commune avec Métaphore, Minou et Miss Léo

                

Read Full Post »