Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Sorcière de Circé aux sorcières de Salem’

Alix Paré, diplômée de l’École du Louvre, est conférencière spécialisée en peinture occidentale des XVIIe, XVIIIe et XXe siècles. Elle a travaillé pendant huit ans au musée du Louvre et au château de Versailles. Elle donne des cours d’histoire de l’art et intervient dans les grandes expositions parisiennes.

Magicienne volant sur un balai ? Hérétique condamnée au bûcher ? Femme fatale détournant les hommes du droit chemin ? Empoisonneuse maîtrisant l’art des poisons ? Oui mais pas que… 

La sorcière, honnie au Moyen Âge, est devenue une icône féministe incarnant pouvoir et indépendance. Elle peuple les œuvres d’art et les cultures populaires du monde entier depuis des millénaires.

Au fil des pages, parcourez les œuvres de Jérôme Bosch, Albrecht Dürer,  Francisco de Goya ou René Magritte. Découvrez des représentations des sorcières de Salem, héroïnes de Shakespeare, ou de Circé, enchanteresse qui transforme les compagnons d’Ulysse en cochons.

Mon automne livresque est décidément riche en sorcières ! Après Sorcières la puissance invaincue des femmes de Mona Chollet, Le loup des ardents de Noémie Adenis et La sorcière de Sealsea de Philippa Gregory, place à Sorcière : de Circé aux sorcières de Salem !

Mais ici point de fiction ou d’essai féministe, Alix Paré nous fait découvrir la place des sorcières dans les oeuvres d’art du Moyen-Age à nos jours et c’est diablement intéressant, vous me pardonnerez le jeu de mots, je n’ai pas pu résister.

Dans cet ouvrage que je pensais picorer mais que j’ai finalement lu d’une traite tant je l’ai trouvé riche et intéressant, l’autrice nous explique les chasses aux sorcières et la figure de la sorcière à travers ses attributs, des chronologies, des cartes, des graphiques, des encadrés variés reprenant des anecdotes, des influences et des mises en contextes très pertinents.

Puis dans une sélection précise d’une quarantaine d’oeuvres incontournables ou inattendues, au cours des six derniers siècles. J’en connaissais quelques-unes seulement, ce fut donc pour moi une découverte de bon nombre d’oeuvres assez surprenantes, souvent d’une grande modernité.

Je ne m’attendais pas du tout à ce genre de livre lorsque je l’ai emprunté à la médiathèque mais je ressors enchantée de ma lecture. Je pensais, à tort donc, découvrir quarante sorcières de la littérature ou de femmes ayant été condamnées pour sorcellerie mais il s’agit en fait de représentations artistiques de sorcières connues ou non, à travers des toiles, dessins, sculptures, vases…Pour chaque œuvre, l’autrice explique la vision de l’artiste et donne le contexte de l’époque.

Comment les sorcières étaient-elles considérées ? Depuis quand ? Pourquoi ? Dans quelles régions ? Avec quels traitements ? Comment cela s’est-il arrêté ? Comment ont-elles inspiré les artistes et la fiction ? Quel lien entre elles et le féminisme ? Autant de questions qui trouvent ici leurs réponses et le fait de s’appuyer sur des oeuvres pour expliquer tout cela est vraiment passionnant, pour peu qu’on aime un tant soit peu l’art bien évidemment.

Un ouvrage réussi tant sur le fond que sur la forme que je vous conseille si cette thématique vous intéresse !

Read Full Post »