Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Tiphaine hadet’

Traverser la France en covoiturage… Camille s’en souviendra longtemps ! Son chauffeur, un vrai goujat, l’a abandonnée comme une malpropre sur une aire d’autoroute. En plus, elle n’a vraiment pas envie de participer à la réunion familiale annuelle dans le Midi. Qui aurait envie d’entendre à nouveau la litanie : « Ah, toujours pas de bébé ? Même pas de fiancé ? »
Mais pour le moment, elle doit attendre sagement au bord de l’autoroute que sa cousine vienne la chercher. Mais elle ne l’attend pas seule. À ses côtés, Julien, un inconnu qui lui a offert un café. Ils discutent toute la nuit, et au matin, chacun reprend sa route, sans échanger de nom ni d’adresse.

Comme chaque été, Camille s’apprête à rejoindre ses parents pour une semaine d’agapes dans le sud. Elle passe une dernière soirée avec la concierge de son immeuble, madame Bonabonheur, avec qui elle a lié une solide amitié, malgré leur différence d’âge.

Le lendemain matin, elle rejoint le point de ralliement convenu avec le propriétaire de la voiture qu’elle a réservé sur une plate-forme de covoiturage. Le voyage promet d’être long car Alfred Demusset est particulièrement tatillon sur l’attitude de ses passagers et sur la ponctualité.

Au premier arrêt, Camille angoisse à l’idée de remonter dans le véhicule de celui qui est loin d’être un poète et lorsqu’elle sort de la station, il pleut averse. Elle s’engouffre dans le monospace et se rend compte alors qu’elle s’est trompée de voiture et que ce maudit Alfred est reparti sans elle !

Elle fait ainsi la connaissance de Julien qui revient d’un séminaire de travail et entre eux le courant passe tout de suite, un vrai coup de foudre ! Leur chemin se sépare pourtant au bout de quelques heures sans qu’ils aient échangé leurs coordonnées…

Le bonheur arrive toujours sur la pointe des pieds est le premier roman de Tiphaine Hadet et je l’espère pas le dernier tant j’ai eu plaisir à le lire. Lauréate de plusieurs concours d’écriture, elle a été remarquée et encouragée par Agnès Martin-Lugand, rien que ça !

Voilà en tout cas un joli roman que j’ai dévoré en quelques heures, une histoire bien agréable, portée par des personnages attachants, quoiqu’un peu trop caricaturaux, qu’on suit avec plaisir.

Le récit commence avec Camille et dès sa rencontre avec Julien, l’auteure alterne alors les chapitres entre les deux héros, menant ainsi deux récits en parallèle. L’histoire tient à la fois de la romance et du feel-good book car s’il y a beaucoup de romantisme et d’émotions, l’auteure a aussi un bon sens de l’humour et parsème son récit de situations cocasses et d’une bonne dose de culture mainstream.

J’ai accroché immédiatement à l’histoire de Camille et surtout à la plume de Tiphaine Hadet que j’ai trouvé fluide et dynamique et qui nous propose ici un roman très frais, idéal pour passer un bon moment en ce début de printemps.

Si les héros ne sortent guère des sentiers battus : des trentenaires qui ne croient plus en l’amour, l’histoire en elle-même est originale avec l’apport du covoiturage et l’auteure se sert très habilement de cette singularité.

Une romance drôle et pleine de rebondissements mais pas que. Au-delà de ce coup de foudre et de tout ce qui en découle, Tiphaine Hadet raconte également l’histoire d’amour avortée de la concierge de Camille et ce volet-là, secondaire au demeurant, est bourré d’émotions et m’a fait versé ma petite larme.

Une très bonne surprise et une romance que je vous conseille, entre drôlerie, situations cocasses et d’autres plus dramatiques, j’ai à la fois ri et pleuré et surtout passé un excellent moment en compagnie de Tiphaine Hadet et de ses personnages.

Un grand merci à Elise et aux éditions City pour cette lecture, j’ai adoré !

Read Full Post »