Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘une saison à la petite boulangerie’

Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois :

challenge-un-pave-par-mois

Polly Waterford coule des jours heureux sur la paisible île de Mount Polbearne, dans les Cornouailles, entre le grand phare dans lequel elle s’est installée avec Huckle, son boyfriend, et la petite boulangerie où elle prépare chaque jour, avec passion, d’irrésistibles pains dorés. Mais lorsque le nouveau propriétaire de sa boutique fait irruption sur l’île, Polly réalise que son bonheur pourrait bien être réduit en miettes… Avec une pincée de fleur de sel, des kilos de farine et une bonne dose de volonté, réussira-t-elle à surmonter les obstacles qui se dressent sur sa route ? Tout va pour le mieux pour Polly Waterford. Elle file le parfait amour avec Huckle, un grand américain qui fabrique du miel et la propriétaire des deux boulangeries de l’île de Mont Polbearne, Mrs Manse, est partie prendre sa retraite sur le continent, lui laissant carte blanche.
Sur cette île des Cornouailles coupée du monde plusieurs fois par jour, notre trentenaire est très heureuse, au point d’avoir acheté le phare, s’apprêtant à couler de longues années dans un bonheur parfait.
Hélas pour elle, Mrs Manse décède brutalement et sa sœur hérite de ses biens. Estimant que les boulangeries n’engrangent pas assez de bénéfices, elle délègue à l’un de ses fils, Patrick, le soin de redresser la barre à coup de pains industriels.
Pour Polly, c’en est trop et après une énième prise de bec avec Patrick, elle est renvoyée. Que va-t-elle pouvoir faire sur l’île maintenant, elle qui aime tant avoir les mains dans le pétrin ?
L’été dernier, j’avais profité de mes vacances pour découvrir La petite boulangerie du bout du monde que j’avais beaucoup aimé. J’ai donc profité de mes vacances 2017 pour découvrir la suite : Une saison à la petite boulangerie.
Pour celles qui ont lu comme moi le premier volume, quel bonheur de retrouver Polly, son oiseau de mer Neil, Huckle, Reuben, Jayden, Archie et les pêcheurs de l’île, toujours en deuil de leur patron Tarnie, Patrick le vétérinaire, pour ne citer qu’eux. Trois nouveaux personnages font leur apparition : Patrick, l’héritier de Mrs Manse, exécrable personnage qui joue ici le rôle du vilain méchant pas beau, Sélina la veuve de Tarnie et Flora, apprentie boulangère.
Comme le premier opus, Une saison à la petite boulangerie est un joli roman feel-good, à la fois gourmand et rafraichissant, idéal à lire l’été, sur la plage. J’ai eu beaucoup de plaisir à suivre Polly dans ce nouveau chapitre de sa vie, c’est une jeune femme courageuse, qui ne baisse pas les bras et qui saura rebondir malgré les embuches semées sur son passage, bien aidée par Huckle, qui n’hésitera pas à retourner aux Etats-Unis travailler durement dans une ferme, pour l’aider financièrement.
A travers le quotidien de l’ex-citadine, on prend conscience de la dure vie sur une île presque coupée du monde, le difficile travail des pêcheurs et on assiste au nouveau projet de l’héroïne à coups de foccacia et autres pains qui nous font saliver tout au long du récit.
Si l’histoire ne sort pas des sentiers battus et qu’elle est plutôt conforme aux romans feel-good, ce qui change ici c’est le décor rude mais magnifique de cette île de Cornouailles et l’aspect gourmand du récit.
Cependant, je dois bien admettre que si cette lecture fut agréable, elle ressemble par moment un peu trop à l’histoire que l’auteure nous donne à lire dans le premier opus, j’espère que le troisième tome qui a pour cadre Noël et qui devrait sortir d’ici quelques mois, sera un peu plus original.
L’écriture de Jenny Colgan est toujours aussi efficace : on tourne les pages sans s’en rendre compte et j’ai finalement lu cette brique en trois jours seulement.
Une saison à la petite boulangerie est un roman doudou, réconfortant et savoureux qui pêche cependant par son manque d’originalité et parfois d’inutiles péripéties. J’ai néanmoins passé un très bon moment en compagnie de Polly & Co et je pense lire la suite dès qu’elle sera disponible en poche.

Read Full Post »