Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘viking’

Estelle Faye a été comédienne et metteur en scène de théâtre. Aujourd’hui, elle travaille surtout comme autrice et scénariste. À l’aise dans les mondes de l’imaginaire et la littérature d’aventures, elle écrit de la Fantasy historique, de la Fantasy épique et de l’Anticipation.

Ce matin encore, Maël se fait harceler dans la cour de récré par Jordan et sa bande Les Toxiques. Heureusement, une fois de plus sa meilleure et seule amie Astrid est là pour l’aider !

Cette orpheline qui passe de famille d’accueil en famille d’accueil depuis sa plus tendre enfance n’hésite pas à jouer des poings et se fait régulièrement sanctionner par le chef d’établissement au point que la mère de Maël lui interdit de la revoir.

Impossible pour l’adolescent qui n’imagine pas sa vie sans Astrid. Le lendemain, c’est le premier jour des vacances de Pâques et ils prennent la mer à bord d’un optimist pour oublier leur ennuis.

Soudain, le vent tombe au large de la Normandie, le brouillard les entourent et les voilà en train de dériver lorsque surgit devant eux un navire viking ! Ils voguent à présent sur une mer mythique, celle qui entoure les Neufs Royaumes présents dans l’arbre de la mythologie nordique : Yggdrasil.

Désormais prisonnier à bord de ce bateau condamné à errer pour l’éternité, Maël et Astrid découvrent rapidement que tout l’équipage compte sur eux pour lever leur terrible malédiction…

Avec Le drakkar éternel, Estelle Faye propose aux adolescents une histoire pleine d’aventures et de rebondissements avec des héros qui pourraient leur ressembler : Astrid la jeune fille forte et courageuse, sacrément badasse et Maël l’intellectuel qui connaît les mythes et légendes sur le bout des doigts.

L’histoire teintée de fantastique fait la part belle aux mythes et légendes nordiques. Astrid et Maël vont croiser des guerriers vikings, quelques figures emblématiques de la mythologie scandinave comme les dieux Odin et Loki, les Ases Lumineux et Obscurs, les nains, une Valkyrie, des alfes, les vanes, les géants de givre… Et où l’on nous conte Ragnarök et bien d’autres légendes.

L’intrigue, pleine de péripéties, est bien ficelée et idéale pour les lecteurs visés : les ados qui aiment les histoires menées tambour battant, et c’est ce que leur offre Estelle Faye. Alors bien sûr, l’adulte que je suis aurai préféré un peu plus de profondeur mais je n’ai pas boudé mon plaisir de la première à la dernière page et j’ai passé un chouette moment aux côtés de Maël et d’Astrid.

Ce qui m’intéressait ici en premier lieu c’était de me frotter à la mythologie nordique que je ne connais pas et je dois dire que c’est mission réussie pour moi, j’ai appris une foule de choses à la lecture de ce court roman et il a clairement éveillé mon intérêt sur ce sujet. J’imagine que ceux déjà versés dans cette mythologie n’apprendront rien de nouveau mais pour les néophytes comme moi, c’est parfait.

J’ai également apprécié qu’Estelle Faye introduise dans son récit, et d’emblée, le sujet du harcèlement scolaire à travers Maël, l’archétype du premier de la classe, pas sportif pour un sou, qui subit les attaques quotidiennes d’une bande de petits durs, qui lui flanquent une trouille bleue. Ce point est bien traité et intégré dans le récit de façon très intelligente et plutôt subtile, un très bon point.

Le fait que ce soit Astrid qui défende son ami, qui guerroie avec l’épée de la Valkyrie tout au long de leur périple et non l’inverse est aussi intéressant et montre aux adolescentes qu’elles peuvent damer le pion aux garçons si besoin est.

En bref, une épopée fantastique mais aussi très actuelle que je ne peux que recommander aux ados comme aux adultes, et je remercie les éditions Scrinéo pour cette belle découverte !

Read Full Post »