Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Wendall utroi’

Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois 

Wendall Utroi, ancien policier formateur, vit aujourd’hui à Romans-sur-Isère. Il diffuse son premier roman sur Internet en 2014 et rencontre un succès inespéré. Auteur de sept romans, il reçoit en 2018 le Prix des lecteurs des plumes francophones.

Jacques est cantonnier pour la mairie de Houtkerque, dans le Nord. Un jour, alors qu’il est chargé d’entretenir le cimetière du village, il découvre, enterrées avec leur auteur, des mémoires rédigées en anglais.

Ni une, ni deux, il s’en empare, poussé par la curiosité. Mais comme il ne parle pas anglais, il demande à sa fille de les traduire pour lui. Ils comprennent alors que leur auteur est un inspecteur des mœurs de Scotland Yard ayant vécu en pleine époque victorienne.

En 1889, L’inspecteur Wallace est chargé d’une enquête délicate : découvrir celui ou celle qui menace de dévoiler les petits secrets du duc de Clarence, petits-fils de la reine Victoria et fils du prince de Galles, l’héritier de la couronne.

Honnête homme, Wallace va découvrir les violences faites aux femmes et aux enfants dans les quartiers sordides de l’East Wend, ce qui est loin de plaire à tout le monde…

À la fois polar historique, roman noir et social, La loi des hommes est une petite pépite qu’il est bien difficile de lâcher une fois dans nos mains ! Wendall Utroi nous offre une plongée très réaliste au coeur des ruelles sordides de Londres, un an après l’affaire Jack l’Éventreur.

L’auteur s’est indéniablement bien documenté et mêle habilement personnages réels et de papier pour nous proposer une enquête tentaculaire où les faibles sot broyés au profit des puissants au nom de cette loi des hommes qui donne le titre au roman.

L’histoire racontée avec grand talent est sombre et sordide, le lecteur est confronté à la perversion de la bonne société londonienne de cette fin du XIXe dans une intrigue à la fois passionnante et douloureuse, mené par le sympathique et attachant Wallace.

Avec lui, on découvre la corruption, les petits arrangements entre les puissants, la prostitution, la traite des très jeunes filles voire des enfants pour ces messieurs amateurs de chair fraiche et de virginité. Et, pour les invertis, des jeunes garçons. Des jeunes gens que l’on achète à leurs familles pour une bouchée de pain.

J’avoue que j’ai rarement lu quelque chose de si noir et glauque, et pourtant j’ai été totalement captivée par cette histoire, par la plume de l’auteur et j’ai refermé le livre, certes avec le coeur au bord des lèvres, mais surtout révoltée par l’injustice faite aux victimes tant tout sonne vrai.

Wendall Utroi pointe avec brio les défaillances de la justice, les carences et les inepties d’une société qui ne veut pas ou ne sait pas protéger, ou alors très mal ses enfants. Heureusement qu’il existe des hommes en quête de justice et de vérité comme Wallace.

Pour conclure, une enquête captivante qui nous plonge dans ce monde d’un autre siècle, vivant dans un système permissif pour les puissants et où tous les coups sont permis pour ne pas ébruiter des vérités qui pourraient nuire au pouvoir.

Ma Belette est sur la même longueur d’ondes, vous pouvez retrouver son avis ici.

Read Full Post »