Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Wilhelm grimm’

Lu dans le cadre du Cold Winter Challenge 2018 – PAL CWC : 12/20 et du challenge Il était une fois… les contes de fées !!

challenge-il-etait-une-fois-les-contes-de-fees

Des Contes de Grimm, on ne connaît guère en France que les plus célèbres, encore est-ce à la faveur d’une confusion, puisque, pour le grand public, ils appartiennent bien plus au monde du dessin animé qu’aux deux savants allemands qui les ont relevés pour les sauver de l’oubli.

Jacob et Wihlelm Grimm ont connu la célébrité en leur temps pour ces fameux contes dont quelques-uns ont été mis en image par Disney, c’est souvent cette version édulcorée et parfois très loin de l’œuvre originale, que l’on connaît : Raiponce, Blanche Neige, Cendrillon, La belle au bois dormant.

Si on parle des Contes de Grimm, les frères Grimm ne les ont pourtant pas inventés. Ils les ont patiemment recueillis et transcrits, tout comme Charles Perrault en France plus d’un siècle auparavant. Car les contes appartiennent à la tradition orale populaire et ils se sont propagés essentiellement à la veillée.

Parmi les plus connus il y a bien sûr Cendrillon, Blancheneige, La belle au bois dormant mais également beaucoup d’autres. Dans cette anthologie qui n’est pas une intégrale, on retrouve pas moins de trente-cinq contes de fées puisque pour un certain nombre d’entre eux, il y a une certaine dose de magie même si on ne retrouve pas de fées à proprement parler contrairement aux contes français qui en sont plein.

J’aime à lire des contes lorsque Noël pointe le bout de son nez et j’ai été ravie de découvrir ces histoires avec des marâtres cruelles, des jeunes filles pures, des princesses ravissantes et naïves, des sorcières machiavéliques…

Je les ai pour ma part lu à la veillée et à petite dose, ce que je vous conseille, car sinon ces récits enchantés deviennent vite indigestes car bon nombre d’entre eux se ressemblent et proposent des trames identiques avec des héros qui traversent joyeusement une série d’épreuves et où les bons sont toujours récompensés et les méchants punis, comme dans tout bon conte qui se respecte.

Le style des frères Grimm est souvent âpre et parfois ennuyeux avec des longueurs, des redites, qui m’ont parfois découragée, j’ai donc été bien contente de piocher dans cette anthologie, picorant jour après jour un conte ou deux, plus j’aurai frôlé l’overdose je crois !

Un recueil que je recommande aux amateurs de contes de fées que les longueurs ne rebutent pas car ceci mis à part, certains contes sont vraiment charmants et plaisants à lire.

Read Full Post »