Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘william ritter’

« Il est souvent difficile pour les autres de saisir la nature de ce don que je suis le seul à avoir. Il me permet de déceler la vérité là où les autres ne voient qu’illusion… Car le monde est une scène et il semblerait que je sois le seul spectateur capable de voir derrière le rideau. »

Fin janvier 1892 en Nouvelle-Angleterre. Abigail Rook, 17 ans, débarque à New Fiddleham, en Amérique après avoir fui sa famille qui refusait de lui voire entreprendre des études de paléontologie.

La tête pleine de rêves, elle espère vivre l’aventure avec un grand A. Dans une auberge, elle fait la connaissance d’un étrange personnage, Jackaby, qui lui offre un emploi d’assistante.

Détective doué de facultés de médium, il est capable de voir les phénomènes surnaturels. Pour sa première mission, Abigail accompagne son nouveau patron sur les lieux d’un crime particulièrement sanglant.

Jackaby soupçonne l’assassin de ne pas être humain, ce que la police refuse de croire. Mais les meurtres s’enchaînent et confirment les soupçons du détective…

J’avais repéré Jackaby lors de sa parution il y a plus d’un an maintenant et lors d’une virée à la médiathèque, mon regard a croisé cette couverture à la fois belle et énigmatique et je suis repartie avec !

Ce premier tome d’une série qui en compte déjà trois en français et un quatrième en anglais, nous emmène donc à la fin du XIXè siècle dans une petite ville des Etats-Unis et nous permet de faire la connaissance d’un duo d’enquêteurs pas comme les autres : Jackaby et sa toute nouvelle assistante Abigail Rook.

Jackaby est un détective d’un genre particulier puisqu’il voit ce que les autres ne voient pas : les créatures et phénomènes surnaturels. Abigail Rook est devenue son assistante et comme c’est elle la narratrice de ce roman, nous suivons cette première enquête de son point de vue alors, qu’elle est totalement dépourvue de pouvoirs, contrairement à son employeur.

Notre duo de héros se révèle attachant et on a plaisir à les suivre dans cette première aventure. Jackaby est excentrique dans sa façon d’être, de se vêtir. Son intelligence est hors du commun et il a un sens de l’humour et du sarcasme savoureux.

Abigail ne manque pas de charme et elle se révèle une narratrice très intéressante même si elle est davantage dans la réserve en raison de son éducation et de la place réservée aux femmes au XIXè siècle.

Le duo fonctionne bien, il y a une certaine alchimie et une complicité qui s’instaurent au fur et à mesure du récit. Quant aux personnages secondaires, ils valent eux aussi le détour : l’ancien assistant de Jackaby devenu un canard à cause d’un sort, un fantôme, un jeune policier métamorphe…

L’enquête sur le tueur en série qui sévit à New Fiddleham est bien menée avec un suspens qui monte crescendo, ce qui en fait un bon thriller historique pour adolescents.

L’atmosphère est aussi très réussie : violente, sombre et glauque juste ce qu’il faut pour imprimer une ambiance surnaturelle et paranormale crédible. Dommage que cette série ne soit pas plus visible car elle a de nombreux atouts et j’ai passé un bon moment avec ce premier tome. J’ai d’ores et déjà réservé le second volume à la médiathèque car je suis très curieuse de découvrir la suite des aventures de Jackaby et Abigail !

Read Full Post »