Julie & Julia – Julie Powell

Une jeune New-Yorkaise bientôt trentenaire, lasse d’enchaîner des boulots sans intérêt, décide de reprendre sa vie en main. S’emparant du vieux livre de cuisine de sa mère, L’Art de la cuisine française de Julia Child, elle s’invente un projet dément : réaliser les 524 recettes du livre… En un an ! Dans sa cuisine minuscule ! Avec un humour dévastateur et une pointe de folie, elle nous raconte ses pérégrinations de cuisinière, sa crise de la trentaine, sa mère envahissante, sa meilleure amie nymphomane… De réussites triomphantes en purs désastres, de crises de larmes en dîners alcoolisés, elle poursuit sa route pavée de mottes de beurre. Et s’aperçoit un jour que sa vie a changé.

julie-et-julia-julia-powellauteur-éditeur-pages

Julie Powell, fonctionnaire dans un service qui vient en aide aux victimes du 11 septembre, s’ennuie ferme. A bientôt 30 ans, mariée depuis déjà 6 ans à son amour d’adolescente, sans grand espoir de devenir maman, se lance un défi : ouvrir un blog culinaire ! En 2013, cela n’a rien d’extraordinaire, mais en 2002 qui avait son propre blog ? Pas grand monde aux Etats-Unis et je pense personne en France. Le but du blog : cuisiner en un an les 524 recettes du volume 1 de L’art de la cuisine française de Julia Child. Julia qui allez-vous sans doute vous demander ? Avant de voir le film éponyme avec la grande Meryl Streep, je ne savais pas non plus qui était Julia Child, mais cette femme a eu un grand rôle auprès des ménagères des années soixante aux Etats-Unis, elle leur a appris les bases de la gastronomie française.

Julie Powell a depuis toujours une véritable passion pour cette femme et à travers son blog, qui lui donne un but dans son existence plutôt morne, elle souhaite avant tout lui rendre hommage. Pour moi qui connais presque le film par coeur, ce livre ne fut pas une totale découverte puisque j’y ai retrouvé tous les ingrédients qui font le sel du long-métrage, mais là où le film raconte le quotidien de Julia Child et Julie Powell, de façon parallèle, le livre raconte uniquement les petits bonheurs et tracas du quotidien de son auteur. Bien que classé chick lit, Julie & Julia, est un roman autobiographique sur l’année du défi. Elle y narre ses difficultés à réaliser les recettes, notamment à cause de certains ingrédients comme l’os à moelle, pratiquement introuvable à New-York, ses réflexions sur la nourriture américaine, notamment sur l’élevage intensif aboutissant à une viande bourrée d’hormones et d’antibiotiques car il faut fournir la viande nécessaire chaque jour aux américains qui sont avant tout de grands carnivores.

C’est aussi un roman sur le blogging, la joie de recueillir les premiers commentaires, partager ses émotions, ses doutes et ses réussites avec ses lecteurs devant l’entourage incrédule qui trouve qu’un blog au fond ce n’est pas sérieux. Julie Powell est l’une des premières bloggeuses et son blog va très vite connaitre un grand succès, ce dont elle est au fond la première surprise. Car même si elle y met tout son coeur, elle a tellement peu confiance en elle, que cette petite gloire médiatique va lui faire un bien fou.

Si j’ai goûté le style joyeux et enthousiaste de Julie Powell, ses chroniques culinaires souvent drôles (tuer les homards, désosser un canard, le boeuf bourguignon cramé…), je n’ai en revanche pas aimé les nombreuses digressions qui jalonnent le récit et qui selon moi n’apportent rien au récit. Comme pour le film, j’aurais préféré que l’auteur aille à l’essentiel, c’est-à-dire la cuisine et son blog. J’ai donc sauté de nombreux passages pour me concentrer sur le point central du récit : les passages savoureux où Julie est derrière ses fourneaux car elle ne nous épargne rien, ses réussites comme ses gros ratages, et ça fait du bien, en tout cas à moi qui ne suis pas un cordon-bleu !

Je vous recommande en tout cas ce livre si vous vous intéressez à la cuisine et surtout le film, très distrayant, avec Meryl Streep encore une fois brillantissime et Amy Adams, très convaincante elle aussi.

heart_3

Lu dans le cadre du challenge La plume au féminin 2013 :

Publicités

27 réflexions sur “Julie & Julia – Julie Powell

  1. sandy dit :

    J’avais lu le roman et vu le film bien après. Je me souviens de ce défi qu’elle s’était lancé et comme toi, j’avais beaucoup ri à l’évocation de ses difficultés en cuisine ! Surtout quand elle prépare des plats bien traditionnels ! ^^

  2. evilys2angel dit :

    Moi aussi j’avais été ennuyée par toutes les digressions de l’auteur et, du coup, cela m’avait un peu coupé le plaisir. Le côté pétillant et joyeux du film ne se retrouve pas tellement dans le roman je trouve…

    • Bianca dit :

      Nous avons le même ressenti alors comme souvent 🙂 il y a tout de même des passages amusants mais je préfère définitivement le film au livre pour une fois

  3. Natiora dit :

    Je pourrais éventuellement regarder le film, mais le roman ne me dit trop rien. En sachant que tu as sauté pas mal de pages ça ne m’incite pas à changer d’avis ^^

  4. faelys dit :

    j’ai beaucoup aimé cette histoire et il m’arrive de regarder à nouveau le film pour passer un bon moment et sourire en entendant le fameux « bon appétit! »

    • Bianca dit :

      Le fameux »bon appétit » met tout de suite de bonne humeur quand on l’entend. Ce film est savoureux j’ai toujours plaisir à le voir moi aussi

  5. Claire dit :

    J’avais adoré ce film à la sortie. Meryl Streep est comme d’habitude remarquable!
    Et puis, on ressort avec l’envie de se lancer à son tour dans la cuisine…

    • Bianca dit :

      Ah oui c’est un film qui donne envie de se mettre derrière les fourneaux ! Mary Streep est comme toujours formidable, je suis bien d’accord 🙂

  6. Grominou dit :

    En commençant ce livre après avoir bien aimé le film, j’avais d’abord été désappointée que la partie sur Julia Child n’y soit pas! Mais après quelques chapitres, je me suis faite à l’idée et finalement j’ai beaucoup ri des mésaventures de Julie!

    • Bianca dit :

      Moi aussi, je pensais que le livre était l’exact reflet du film, comme toi j’ai été désappointée que Julia Child en soit absence. Après, comme toi, j’ai trouvé certains passages amusants mais d’autres très ennuyeux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s