Portrait de Groupe avec Parapluie – Violette Cabesos #RL2016

Marthe Bothorel, soixante-dix ans, s’est prise de passion sur le tard pour l’histoire de l’art : de musées en cours de dessin, l’autodidacte plonge dans un monde qui la fascine. Un dimanche, lors d’un concours de peintres amateurs, elle découvre le corps d’une femme assassinée selon un rituel aussi macabre que spectaculaire. Le premier d’une longue série… En compagnie de deux autres mamies aussi déjantées qu’elle et d’un policier mélomane, Marthe décide de démasquer le talentueux tueur !heart_4portrait-de-groupe-avec-parapluie-violette-cabesos

Depuis qu’elle a vendu sa droguerie et que son mari Ambroise est décédé, Marthe Bothorel vit seule, entourée de ses animaux tous offerts par ses deux amies d’enfance et voisines, Nastia et Jacote.

Ses trois enfants ne s’occupent guère d’elle et depuis peu, elle s’est prise de passion pour l’art. Elle court les musées, peint quelques toiles et suit des cours à l’université.

Un dimanche qu’elle participe à un concours de peintres amateurs à Provins, elle s’enfonce dans les catacombes afin d’y trouver l’inspiration et tombe sur un cadavre.

La jeune fille défunte, dont le corps a été entièrement peint, semble prendre la pose pour l’éternité. Une fois le choc passé, Mathilde se rend compte que le tueur a représenté l’un des plus célèbres tableaux d’Edgar Degas, la danseuse.

Vous ne le savez sans doute pas mais j’adore la peinture, surtout celle du 19è siècle, je n’ai donc pas résisté à l’envie de lire Portrait de Groupe avec Parapluie de Violette Cabesos, alléchée par la quatrième de couverture qui tient toutes ses promesses.

Ce polar original et cocasse nous embarque dans une enquête menée tambour battant sur les traces des grands peintres de la fin du XIXè et du début du XXe siècle. Du Bateau-Lavoir de Montmartre à la Ruche de Montparnasse, de la Belle Époque aux années folles, on croise au fil du récit Apollinaire, Picasso, Modigliani, Utrillo, Soutine, et bien d’autres, qui reprennent vie sous la plume experte de Violette Cabesos.

Un roman passionnant par son intrigue certes classique mais surtout par son érudition, porté par des personnages haut en couleurs, avec une gouaille toute parisienne et un commissaire Cointreau fou de dodécaphonisme.

A travers chaque crime commis par le tueur, l’auteure nous régale d’anecdotes sur les peintres qui ont fait les beaux jours du début du 20è siècle et cet aspet-là est vraiment intéressant, j’ai appris une foule de choses sans en avoir l’air et c’est très appréciable car Violette Cabesos distille son savoir au fil du récit et à aucun moment ne tombe dans le documentaire ou le cours d’histoire de l’art.

Et l’humour omniprésent fait de ce titre un roman particulièrement savoureux que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire et que je vous recommande si le monde de l’art vous intéresse, Portrait de Groupe avec Parapluie devrait vous captiver autant que moi !

Un grand merci à Aurore et aux éditions Albin Michel pour cette lecture passionnante !

Advertisements

4 réflexions sur “Portrait de Groupe avec Parapluie – Violette Cabesos #RL2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s