Sous son toit – Nicole Neubauer

Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois :

challenge-un-pave-par-mois

Quand l’avocate Rose Benninghoff est retrouvée morte dans son appartement à Munich, la gorge tranchée, le commissaire Waechter semble tenir le coupable idéal : Oliver Baptiste Junior. Le garçon de quatorze ans était tapi dans le sous-sol de l’immeuble, les mains couvertes de sang. Manifestement battu par son père, un homme que la victime avait fréquenté, Oliver prétend n’avoir aucun souvenir de la soirée qui a précédé le crime.
Par ce rude hiver, le plus froid depuis des années, le commissaire Waechter et son équipe organisent une redoutable chasse à l’homme pour démasquer le meurtrier. Mais le mystère qui entoure Rose, secrète et insaisissable, les ralentit autant que la neige qui recouvre la ville…

Hiver, Munich. Rose Benninghoff est retrouvée morte dans son appartement par sa voisine d’en face, visiblement égorgée. L’équipe du commissaire Waechter arrive sur place pour faire les constations d’usage et démarrer son enquête.

En faisant le tour du propriétaire, ils découvrent un jeune garçon de 14 dans la cave, recouvert de sang et blessé. Oliver Baptiste ne se souvient pas de la soirée qui vient de s’écouler et ignore ce qui a pu arriver à son ex belle-mère.

L’adolescent fait figure de coupable idéal, d’autant qu’il a été renvoyé de son collège après avoir menacé un élève de son couteau. Forcément, pour les forces de l’ordre, la solution qu’on leur offre sur un plateau, n’est pas la bonne. Les policiers découvrent qu’Oliver, fils d’un homme influent, est régulièrement battu par son père et que sa belle-mère se servait de lui comme jouet sexuel…

Sous son toit est le premier roman de l’allemande Nicole Neubauer qui nous propose ici un polar tout ce qu’il y a de plus classique avec d’un côté une intrigue policière et de l’autre la vie privée des policiers.

On sait assez peu de choses sur ces derniers, quasiment rien sur leur passé, Hannes mis à part, si ce n’est que leur vie privée n’a pas l’air des plus simples, ce qui n’est guère étonnant avec ce métier chronophage, difficilement compatible avec une vie de famille.

Cette première enquête du commandant Waechter a pour vocation de nous présenter l’équipe et leur hiérarchie et apparaît davantage comme la mise en place d’une série, ce que je trouve dommage. L’intrigue policière en elle-même, même si elle tient la route, m’a semblé floue, j’ai eu du mal à y voir clair et je trouve que certaines choses n’ont pas été suffisamment creusées, notamment le passé de Rose, personnage froide et antipathique, qui vit dans un appartement quasi aseptisé.

Victime d’un pédophile au début de son adolescence, elle devient pédophile à son tour. Pourquoi ? L’auteure n’apporte pas la réponse. Sa psychologie est assez peu fouillée et on ne comprend pas comment elle en est arrivée à utiliser Oliver comme sex toy et s’amuser à le briser psychologiquement alors qu’il est déjà victime de maltraitance de la part de son père et qu’elle le sait.

Construit comme un véritable page-turner, les pages défilent toutes seules, l’auteure aurait pu bâtir une intrigue plus efficace si elle ne s’était pas perdue à aborder trop de sujets à la fois, on finit par s’égarer et effleurer des éléments qui devraient être centraux car il y a trop d’évènements parallèles qui viennent parasiter l’histoire principale.

Enfin, j’ai été très choquée par le système judiciaire allemand pour les mineurs, si Nicole Neubaeur fait ce constat pour nous révolter c’est gagné car, c’est proprement scandaleux ce qui se passe outre-Rhin!

Je ressors de ce polar avec un sentiment mitigé : l’histoire est un peu trop floue à mon goût et trop lente, avec bien trop d’intrigues secondaires et des personnages qui ne m’ont pas emballée plus que ça, pour autant l’ennui ne fut pas au rendez-vous et ce n’est déjà pas si mal.

Un grand merci à Filipa et aux éditions Robert Laffont pour cette lecture.

Publicités

9 réflexions sur “Sous son toit – Nicole Neubauer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s