A la grâce des hommes – Hannah Kent

Lu dans le cadre du challenge Au service de… :

challenge-au-service-de

Agnes Magnúsdóttir, servante dans l’Islande austère et violente du XIXe siècle, est condamnée à mort pour l’assassinat de son amant et placée dans une ferme reculée en attendant son exécution. Horrifiés à l’idée d’héberger une meurtrière, le fermier, sa femme et leurs deux filles évitent tout contact avec Agnes, qui leur inspire autant de peur que de dégoût. Seul Tóti, le révérend chargé de préparer la jeune femme à sa fin prochaine, tente de la comprendre. Au fil des mois, Agnes raconte sa vérité, aussi terrible soit-elle à accepter. Mais la justice des hommes est en marche, et pourquoi Agnes réapprendrait-elle à vivre si c’est pour mourir ?

heart_5auteur-editeur-pagesa-la-grace-des-hommes-hannah-kent

Hiver 1828, au cœur de la campagne islandaise, Natan Ketilsson et Pétur Jónsson sont assassinés dans la ferme de Natan à Illugastadir. Leurs corps calcinés seront retrouvés le lendemain dans les décombres de la masure, incendiée après le meurtre.

Les coupables de ce crime et de l’incendie sont les deux servantes et amantes de Natan, Agnes Magnúsdóttir et Sigridur Gudmunsdottir et Fridrik Sigurdsson, le fiancé de Sigridur. Le mobile du crime : le refus de Natan de laisser Sigridur se marier et le renvoi d’Agnes. Fridrik avouera volontiers son crime, les deux femmes seront condamnées pour complicité.

Trois coupables. Trois condamnations à mort. A moins que le roi du Danemark, souverain d’Islande ne les gracie, et ne les condamne qu’à la prison à vie.

En attendant, les condamnés vont devoir gagner leur gite et leur nourriture. Ils quittent donc leur prison de Stora-Borg et remis à des adjoints de police, qui sont surtout en fait des paysans, pour qu’ils servent de bras.

Pendant de longs mois, Agnes va donc être recueillie et côtoyer Jon, Margret et leurs filles, dormant dans une couchette à leurs côtés. Et pour que la condamnée se prépare à mourir, elle devra expier ses fautes avec l’aide du sous-révérend Thorvardur Jonsson.

J’avais littéralement oublié ce roman dans ma PAL, reçu en service presse il y a près d’un an et demi déjà, et c’est en la rangeant que je suis tombée dessus et aussitôt retrouvé, aussitôt lu.

Inspiré d’une histoire vraie, A la grâce des hommes est un roman sur la vérité, celle que nous pensons connaître et celle à laquelle nous voulons croire. Hannah Kent nous retrace la vie et le parcours d’Agnes Magnúsdóttir, la dernière condamnée à mort islandaise.

Le destin de cette jeune femme, abandonnée par sa mère, qui n’a jamais connu l’amour ni la stabilité, a toute sa vie durant, depuis sa plus tendre enfance, du gagner sa pitance et le toit au-dessus de sa tête.

Simple servante, elle est pourtant instruite, sait lire et écrire et connaît plusieurs sagas par cœur. C’est d’ailleurs son instruction qu’on lui reprochera, ses juges argueront que cette femme trentenaire au moment des faits, a poussé ses jeunes et ignares co-accusés au meurtre afin de se venger d’un homme qui s’était servi d’elle avant de la jeter nue en pleine nuit et en plein hiver.

Ce roman à deux voix, celle du narrateur qui conte le présent et celle d’Agnes qui relate son passé et ses sentiments présents, m’a rappelé le très beau roman de Susan Fletcher, Un bûcher sous la neige, que je vous conseille au passage si vous ne l’avez pas encore lu.

A la grâce des hommes m’a émue, bouleversée, chamboulée et me hante une semaine après encore, au moment où j’écris ce billet car il m’a fallu du temps pour arriver à poser des mots et vous parler de cette lecture singulière qui est aussi un gros coup de coeur.

Hannah Kent réussit le tour de force de nous rendre cette meurtrière tellement humaine, qu’on ne peut qu’avoir de la compassion envers elle et espérer avec elle qu’elle ne sera pas exécutée.

Sous la plume de l’auteure, on se croirait dans cette Islande de ce début du 19è, ce pays froid et austère, peuplé de gens tout aussi froids et austères, et l’on découvre les conditions de vie effroyablement difficiles de cette population qui doit vivre au mieux avec la glace et la neige.

A la grâce des hommes est un roman rare, dont on ne ressort pas indemne, à lire absolument !

Merci à Anne et aux Presses de la Cité pour cette lecture bouleversante et ce joli coup de cœur !

Publicités

31 réflexions sur “A la grâce des hommes – Hannah Kent

  1. jostein59 dit :

    Un beau roman que j’ai aussi beaucoup apprécié J’avais aussi fait le rapprochement avec Un bûcher sous la neige et La jeune fille à la perle ( deux coups de coeur).
    Il est prévu une adaptation cinématographique avec Jennifer Lawrence dans le rôle d’ Hannah.

  2. labiblidonee dit :

    J’avais beaucoup aimé ce livre à sa sortie, je suis contente qu’il t’ait plu ! Il y a beaucoup de choses dedans, le sujet, les pistes de réflexion, les faits, les perso, l’ambiance, la plume.

  3. topobiblioteca dit :

    Je ne connais pas mais je note, car il à l’air de t’avoir bien chamboulé ! Je note au passage Un bucher sous la neige que j’avais vu passer et dont les avais étaient très bons =)

  4. Fanny dit :

    Merci Bianca ! Comme toi je l’ai dans ma bibliothèque depuis que je l’ai acheté en occasion il y a quelques mois mais je l’avais un peu oublié ! Je pense le lire en novembre grâce à toi !

  5. Claire dit :

    Quel beau billet!!! Comment veux-tu que je ne sois pas tentée! Je pense que je l’emprunterai prochainement et j’espère être aussi conquise que toi!

  6. lorouge dit :

    Après lecture de ce très beau billet on a qu’une envie ; le chercher très vite et le lire aussi vite ;0) J’ai de la chance je n’ai même pas à aller dans une bibliothèque ou dans une librairie puisqu’il est dans la mienne de bibliothèque ;0) J’aime ces romans du Nord et même si ça ne semble pas très joyeux il me tente terriblement depuis sa sortie, mais faire un choix parmi sa PAL est toujours cornélien, on ne les sort qu’un par un (en tout cas moi)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s