Les secrets de Thornwood House – Anna Romer

Lorsque son ex-mari décède, Audrey et leur fille Bronwyn sont forcées de déménager. Heureusement, elles héritent d’une propriété abandonnée à plusieurs centaines de kilomètres de là. Sautant sur l’occasion de recommencer à zéro, elles emménagent dans la vieille demeure qu’elles remettent en état. Un jour, Audrey y découvre une photo d’un précédent occupant, médecin pendant la Seconde Guerre mondiale, et se passionne pour le personnage. Bientôt, elle apprend que le docteur aurait battu à mort une jeune femme à son retour en 1946. Chose étrange, il semblerait que des meurtres similaires se produisent toujours dans la région. Le tueur serait-il encore en vie ?

les-secrets-de-thornwood-house-anna-romerauteur-editeur-pages

Audrey, photographe indépendante, vit à Melbourn avec sa fille Bronwyn lorsque Tony, son ex compagnon et père de sa fille, décède dans des circonstances tragiques. La police conclut à un suicide et elles héritent de la propriété familiale de Samuel, le grand-père du défunt.

Entourée par le bush et à l’abandon depuis plusieurs décennies, Thornwood House est promise à la vente mais c’est sans compter le coup de coeur d’Audrey et Bronwyn pour cette maison hors du commun et elles décident d’y emménager.

Tony a toujours été mystérieux sur son passé et les deux jeunes femmes ne connaissent pas sa famille, pensent d’ailleurs qu’il n’en a plus et quelle n’est pas leur surprise en découvrant que la mère de Tony, Luella, est toujours en vie et habite à quelques encablures du domaine.

Audrey décide alors de creuser dans le passé de la famille de Tony et tombe sur les lettres de Samuel à Aylish, une aborigène qui est la mère de sa fille Luella, assassinée à Thornwood. Il sera d’ailleurs accusé du meurtre mais blanchi, faute de preuves.

Samuel a-t-il réellement assassiné Aylish au retour de la guerre en 1946 ? Audrey va peu à peu reconstituer le puzzle que constitue l’histoire tragique de cette famille, assombrie par un second meurtre, celui de Glenda, la sœur de Tony en 1986, au même endroit que Luella.

Si vous aimez Kate Morton, vous allez forcément aimer Les secrets de Thornwood House. Le premier roman d’Anna Romer marche dans ses pas, mêlant mystères, correspondance, journal intime et un certain suspens, savamment maitrisé, par l’intermédiaire de cette trame policière et la traque de ce meurtrier qui sévit depuis 1946.

Le récit tricoté par Anna Romer est véritablement passionnant, difficile pour moi de lâcher ma lecture tant j’étais prise par l’histoire. Les personnages d’Audrey et Bronwyn et ceux qui gravitent autour d’elles, sont attachants et évoluent dans une atmosphère brûlante qui a un charme fou.

Le récit se déroule en 2006 mais nous ramène sans cesse dans le passé, en 1946 d’abord grâce à la correspondance entre Luella et Samuel, puis en 1986 via le journal intime de Glenda, découvert dans un arbre creux de la propriété. Un procédé intéressant, bien maitrisé ici et qui apporte un certain rythme et surtout une bonne dose de suspens.

Un roman, vous l’aurez compris, que je vous recommande chaudement et qui manque de peu le coup de cœur.

Un grand merci à Anne et aux Editions Presses de la cité pour cette lecture passionnante !

heart_4Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois  :

challenge-un-pave-par-mois

Publicités

34 réflexions sur “Les secrets de Thornwood House – Anna Romer

  1. belette2911 dit :

    Hé ! Oh ! Hein, bon… c’est pas gentil de me faire un ajout !!! 😀 Zut, comme si ma situation n’était pas encore assez désespérée… mdr

    Super, merci !

    • Bianca dit :

      C’est son premier roman, je ne la connaissais pas non plus mais c’est un titre prometteur ! Merci, j’avais oublié en effet, erreur réparée 🙂

  2. Lupa dit :

    Une découverte bien alléchante, il faut l’avouer ! Et puis l’argument qui tue est là ; « …qui manque de peu le coup de cœur » 😉 Merci pour cette découverte !

  3. frenchbooklover dit :

    Forcément, comment veux-tu que je résiste avec une telle comparaison???L’intrigue a l’air passionnante en tout cas et j’espère que j’aurais l’occasion de m’y plonger prochainement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s