Maharajah – M.J Carter

Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois :

challenge-un-pave-par-mois

Calcutta, 1837. Le pays est sous la régence de la Compagnie britannique des Indes orientales. Figure haute en couleur chez les expatriés anglais, l’écrivain Xavier Mountstuart vient de disparaître dans les profondeurs de la jungle, alors qu’il faisait des recherches sur une secte d’assassins, les thugs. L’armée de la Compagnie envoie à sa recherche Jeremiah Blake, un agent spécial, grand spécialiste des mœurs du pays, accompagné d’un jeune officier, William Avery. C’est le début d’une aventure passionnante au pays des temples et des maharajahs. En approchant de la région où Mountstuart a disparu, celle des thugs, adorateurs de Kali, déesse de la mort et de la destruction, Blake et Avery vont bientôt découvrir une incroyable conspiration.

Calcutta, 1837. L’Inde est sous la régence de la Compagnie britannique des Indes orientales depuis plus de deux cents ans. Toute puissante, elle fait et défait les rois et dicte les lois à la population indigène qui vit sous son joug.

Xavier Mounstuart, un célèbre écrivain anglais, dont les romans ont pour toile de fond l’Inde, a disparu depuis son départ de Jabalpour où il était l’hôte de William Sleeman, passionné de dinosaures et de botanique et grand spécialiste du thuggisme, raison pour laquelle l’écrivain est venu le voir.

Le commandant de la compagnie, craignant qu’il ne ait été capturé par les Thugs, adorateurs de Kali, déesse de la mort, dépêche son enquêteur spécial Jeremiah Blake afin de faire toute la lumière sur cette affaire et lui adjoint le lieutenant William Avery, fraichement débarqué en Inde…

Lorsque Maharajah a été annoncé, j’ai aussitôt eu envie de le lire. Le sujet, le décor, la couverture, tout m’indiquait que j’allais passer un excellent moment de lecture mais en refermant ce roman, je suis un peu déçue.

Tout d’abord je m’attendais à un polar historique, vous savez combien je les affectionne, mais Maharajah est en fait un formidable roman d’aventures à suspens et non pas un polar à proprement parler. M.J Carter qui signe ici son premier roman, nous propose une véritable plongée au coeur de l’Inde en 1837 avec son lot de mystères et d’ombres.

De ce point de vue là, je n’ai pas été déçue, on sent que l’auteur s’est documenté et même un peu trop car il nous abreuve d’énormément de renseignements dont certains ne m’ont pas apparu comme nécessaires.

C’est un roman très dense avec beaucoup de descriptions, on n’a aucun mal à visualiser les lieux, les odeurs, les moeurs… doublé d’un bon page turner, franchement les pages se tournent toutes seules même si j’ai trouvé pas mal de longueurs tout de même et vous savez que je n’en suis pas friande.

Polar historique, non mais roman à suspens, oui ! Les rebondissements ne manquent pas, le chemin de nos héros est semé d’embûches et de contretemps, surtout dans les cent dernières pages et je vous avoue que l’auteur m’a eue car à chaque fois, j’étais à côté de la plaque et ça ne m’arrive pas souvent même si j’ai trouvé là aussi une surenchère dans les péripéties qui arrivent à Blake et Avery !

J’ai été séduite par le duo que forment Blake et Avery, aux antipodes l’un de l’autre : Blake est veuf d’une indienne et parle un nombre incroyable de dialectes indiens et Avery, typiquement britannique qui voit dans les indiens des êtres inférieurs. L’auteur a bien travaillé ses personnages et leur psychologie et on a plaisir à les suivre dans cette aventure et leur évolution même si Avery m’a tout de même énervé à plusieurs reprises par ses réflexions.

Pourquoi cette petite déception alors ? Parce que je m’attendais à un véritable polar historique et que cela n’en est pas un déjà et ensuite car je l’ai trouvé trop long, allégé d’une centaine de pages, je pense qu’il aurait été plus percutant et plus passionnant à lire.

Un grand merci à Babelio et aux éditions Cherche-Midi pour cette plongée au coeur de l’Inde et pour cette lecture qui ne manque pas d’intérêts.

Publicités

9 réflexions sur “Maharajah – M.J Carter

  1. Lutin82 dit :

    Je l’avais repéré il y a un moment celui-ci, notamment en raison de sa couverture que je trouvais réussie. Et le pitch me parle. Mais bon, il ne fait pas partie de mes priorité avec tout ce que j’ai à lire….
    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s