Les adeptes – Ingar Johnsrud

Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois :

challenge-un-pave-par-mois

Pour le commissaire Fredrik Beier, l’affaire s’annonce comme une enquête de routine : la disparition d’Annette Wetre et de son petit garçon, membres d’une secte baptisée  » La Lumière de Dieu « . À ce détail près que cette disparition a été signalée par la mère d’Annette, une femme politique très en vue chez les démocrates-chrétiens. Et que ladite Lumière de Dieu, engagée dans une vendetta religieuse contre l’islam, sert de paravent à de monstrueuses expérimentations sur des sujets humains, visant à perpétuer la race blanche…heart_4auteur-editeur-pagesles-adeptes-ingar-johnsrud

Norvège, à quelques kilomètres d’Olso, un massacre est perpétré dans une communauté ultra religieuse, La Lumière de Dieu. Le fondateur de ce mouvement sectaire, a trouvé la mort et avec lui quelques-uns de ses frères mais l’ensemble de leurs disciples ont disparu.

Annette Wetre, fille unique de Kari Lise Wetre une femme politique très en vue à droite chez les démocrates-chrétiens, et son petit garçon font partie de ces disparus et bien sûr, la police est dépêchée sur place. Le commissaire Frederik Beier est chargé de faire la lumière sur ce massacre et retrouver les adeptes de La lumière de Dieu.

Ont-ils réussi à s’enfuir avec les deux seuls dignitaires de l’ordre manquant à l’appel ou sont-ils retenus en otage ? Tout porte à croire que la piste islamiste est la bonne. Mais est-ce si simple ?

Cela fait quelques mois déjà que les parutions de la toute nouvelle collection La bête noire chez Robert Laffont me faisaient de l’œil, je n’ai donc pas résisté à l’envie de recevoir Les adeptes, le premier roman du norvégien Ingar Johnsrud, une belle brique de plus de 550 pages tout de même mais une brique diablement intéressante et passionnante !

Pour son premier roman donc l’auteur n’a pas choisi la facilité, ni dans les thèmes abordés : la montée des extrémismes religieux, l’intolérance, l’homophobie, l’eugénisme et la privauté de la race blanche, ni dans la construction de son intrigue particulièrement foisonnante et sinueuse.

Pour le commissaire et la police, l’enquête se révèle délicate puisque la fille de la femme politique la plus charismatique de Norvège est concernée, on va suivre pas à pas cette enquête corsée.

Et parallèlement à cette intrigue purement policière, Ingar Johnsrud fait des incursions à de nombreuses reprises dans le passé : pendant la seconde guerre mondiale, au cœur d’un camp de prisonniers tenu par des nazis au fin fond de la Norvège , où juifs et soviétiques subissent des expérimentations identiques à celles que mènent le docteur Mengele, pour remonter jusqu’au 18 mars 1925 où fut créée à Vienne, la Société pour l’hygiène raciale.

Tout au long du récit, riche en rebondissements, Ingar Johnsrud ne ménage pas ses lecteurs qui vont faire travailler leurs petites cellules grises pour tenter de trouver le fin mot de l’histoire.

Impossible pour moi de revenir sur toutes les péripéties de ce roman, les personnages sont très nombreux, un peu trop à mon goût d’autant plus que leurs noms imprononçables ont vite fait de nous perdre un peu, c’est là mon premier reproche car l’intrigue est intéressante et bien ficelée même si elle nous laisse un peu sur notre faim mais c’est bien normal puisque Les adeptes est le premier tome d’une trilogie.

Mon second reproche tient au personnage principal Ingar Johnsrud, un personnage de flic qu’on a vu maintes fois : macho et avec une vie privée partie en cacahuète à cause de son boulot, rien de bien nouveau donc.

Je vous invite néanmoins à découvrir ce thriller si le sujet vous en dit, vous ne serez pas déçus !

Un grand merci à Cécile et aux éditions Robert Laffont pour cette belle découverte.

Advertisements

11 réflexions sur “Les adeptes – Ingar Johnsrud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s