La femme aux fleurs de papier – Donato Carrisi

La nuit du 14 au 15 avril 1912, tandis que le Titanic sombrait au beau milieu de son voyage inaugural, un passager descendit dans sa cabine de première classe, revêtit un smoking et remonta sur le pont. Au lieu de chercher à sauver sa peau, il alluma un cigare et attendit la mort.

Le 14 avril 1916, dans les tranchées du mont Fumo, quatre ans jour pour jour après le naufrage du Titanic, un soldat italien est fait prisonnier. À moins qu’il ne révèle son nom et son grade, il sera fusillé le lendemain à l’aube. Jacob Roumann, médecin autrichien, n’a qu’une nuit pour le faire parler. Mais le prisonnier veut diriger l’interrogatoire. Sa vie, décrète-t-il, tient non pas à une, mais à trois questions.

la-femme-aux-fleurs-de-papier-donato-carrisiauteur-editeur-pages

Avril 1916, Jacob Roumann est un médecin autrichien dans les tranchées du mont Fumo. Il assiste impuissant à la mort de jeunes soldats dont il recueille dans un carnet les dernières paroles lorsqu’il est demandé par son commandant, un militaire de carrière imbu de lui-même qui se fiche pas mal du sort de ses hommes.

Le commandant charge Roumann d’interroger l’un des prisonniers italiens qui vient d’être capturé. A lui d’extorquer le nom et le grade de l’italien. L’homme refuse de lui répondre aussi facilement, il a la nuit devant lui mais concède qu’il répondera à trois questions : « Qui suis-je ? Qui est Guzman ? Et qui était l’homme qui fumait sur le Titanic ? » S’entame alors un huit clos passionnant avec la guerre pour décor.

Lorsque ce titre a été proposé lors de la dernière Masse Critique Babelio, je n’ai pas hésité une seconde à le demander car j’avais beaucoup aimé Le chuchoteur et Le tribunal des âmes et comme vous le savez peut-être je suis fascinée par le Titanic et son destin tragique. Mais si vous vous attendez à un thriller, vous en serez pour vos frais. Donato Carrisi signe ici un roman à mille lieux de ses précédents titres, un virage à 180° très réussi.

Changement d’époque car contrairement à ses autres romans, celui-ci a pour cadre la première guerre mondiale, ses tranchées et ses tirs d’obus qui résonnent au fil du récit.

Pas d’intrigue policière ici mais le roman recèle pour autant bien des mystères et bien malin celui qui saura démêler le vrai du faux car jusqu’au point final Donato Carrisi nous balade et joue à nous duper.

L’interrogatoire entre le médecin et le prisonnier prend très vite une toute allure, inversant les rôles au fur et à mesure du récit, un procédé intéressant permettant de mettre les deux hommes sur un pied d’égalité.

Le prisonnier captive immédiatement l’attention du médecin mais aussi la nôtre. Carrisi a un vrai talent de conteur et son histoire nimbée de tabac et de mystère se révèle envoutante même si je suis un peu restée sur ma faim.

L’auteur dit s’inspirer de faits réels, ce qui est impossible à vérifier évidemment, à commencer par l’identité de cet homme fumant un dernier cigare alors que le Titanic est en train de couler.

Un roman dont on se délecte page après page, à la fois mystérieux, enchanteur, poétique, un conte dont on ne se lasse pas une seconde. Un très beau roman que je vous recommande vivement.

heart_4Lu dans le cadre du cadre du challenge Première guerre mondiale et du défi Les 10 livres à sortir de ma PAL cet automne !! (1/10) :

challenge-premiere-guerre-mondiale

Et du Plan Orsec 2014 pour PAL en danger :

pal-orsec-20141

Publicités

41 réflexions sur “La femme aux fleurs de papier – Donato Carrisi

  1. latetedansleslivres dit :

    C’est un auteur que je voudrais découvrir depuis un moment, je ne savais pas qu’il avait sorti ce nouveau livre complètement différent mais ça me conforte dans l’idée qu’il faut que je lise ses livres 🙂

  2. LadyMina dit :

    J’ai adoré le Chuchoteur de cet auteur et je pense entamer prochainement L’écorchée (il serait temps !). Du coup, j’ai acheté le dernier livre de Carrisi pour ma mère pour Noël, étant donné qu’elle aime beaucoup. J’en profiterai donc pour le lire, surtout que ton avis me donne très envie de le découvrir.

  3. lorouge dit :

    Le chuchoteur est déjà dans ma LAL et j’ai très envie de découvrir cet auteur. Celui ci semble très différent des autres mais vraiment très intéressant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s