Sauveur et fils saison 1 – Marie-Aude Murail

Quand on s’appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ? Sauveur Saint-Yves, 1,90 m pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d’affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s’évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois soeurs Augagneur, 5, 14 et 16 ans, dont la maman vient de se remettre en ménage avec une jeune femme…Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien. Mais à toujours s’occuper des problèmes des autres, Sauveur a oublié le sien. Ne devrait-il pas protéger ce petit garçon, Lazare, 8 ans, qui est son fils, menacé par un secret ? A partir de 12 ans. heart_4sauveur-et-fils-saison-1-marie-aude-murail

Quelques jours après les attentats de Charlie Hedo et de L’hyper Casher… Sauveur Saint-Yves est docteur en psychologie à Orléans. D’origine martiniquaise et adopté par des parents blancs de la métropole, il a quitté son île au décès de sa femme, quelques années plus tôt. Depuis, son quotidien se partage entre ses patients principalement enfants et adolescents qui défilent tout au long de la journée et son fils unique Lazare âgé de 8 ans, le soir venu.

Son cabinet est situé au rez-de-chaussée de sa maison et lorsque Lazare quitte l’école, il se glisse, sans que personne ne s’en rende compte, dans le couloir pour écouter la vie des patients de son père.

Et qu’il s’agisse de Cyrille l’énurétique, de Margaux la scarificatrice, de Gabin l’accro aux jeux vidéos, d’Ella la phobique scolaire ou de la fratrie Augagneur écartelée par la séparation de ses parents, Lazare découvre à travers eux les maux de notre société.

Le garçon est intelligent et il forme la paire avec son meilleur ami Paul qui vit aussi une situation difficile avec une garde alternée dans laquelle il ne s’épanouit pas. Malgré cette amitié, Lazare souffre d’une certaine forme d’isolement familial et social. Sauveur est très pris par son métier et Lazare se retrouve trop souvent seul et livré à lui-même.

Car si Sauveur aime aider les autres à résoudre leurs problèmes, il a tendance à mettre de côté les siens et à ne pas voir la solitude de son fils. Il va tenter alors de compenser ses absence en adoptant un hamster…

Dans Sauveur et fils saison 1, Marie-Aude Murail nous raconte de façon très juste la société dans laquelle nous vivons et les problèmes que nous pouvons rencontrer à travers une brochette de protagonistes : terrorisme, dépression, scarification, phobie scolaire, racisme, homophobie, intolérance, transgenre, deuil, maman lesbienne…

L’auteure nous dépeint la souffrance des enfants et adolescents confrontés à ces différentes situations. Leur mal-être est souvent englobé dans le tsunami qu’est l’adolescence alors qu’ils sont parfois pris dans la tourmente des adultes, enjeux de problèmes qui ne sont pas censés être les leurs.

Décrit comme ça, vous vous dites peut-être que ce roman est plombant mais là est tout le talent de Marie-Aude Murail : aborder des sujets on ne peut plus grave avec beaucoup de pédagogie mais surtout humour et légèreté.

Son roman, comme les autres que j’ai déjà pu lire de cette auteure, se révèle addictif et vraiment très plaisant à lire, un bonheur même si les sujets sont difficiles, on aime suivre les consultations de Sauveur et voir évaluer l’ensemble des personnages.

Un premier opus humaniste et très réaliste sur le quotidien d’un psy et de ses patients qui en dit long sur les maux de notre société, un roman formidable avec des héros très touchants et attachants, à mettre entre toutes les mains dès l’adolescence !

Publicités

20 réflexions sur “Sauveur et fils saison 1 – Marie-Aude Murail

  1. Cécile dit :

    C’est toujours un vrai plaisir de retrouver Marie-Aude Murail. Je n’ai pas encore lu celui-ci, mais cela ne saurait tarder! Très contente d’avoir pu lire ton avis!

  2. Hilde dit :

    C’est vrai que c’est addictif, j’ai beaucoup apprécié ce premier tome, l’humour et cette légèreté dont du parles pour évoquer des sujets graves. J’étais contente aussi de relire un roman de Marie-Aude Murail. Vivement la suite. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s