D’or et de sang : La malédiction des Valois – Catherine Hermary-Vieille

Les dernières décennies du règne des Valois, de la mort d’Henri II au règne d’Henri III : une fin de XVIe siècle chaotique et barbare trouvant son apogée sanglant dans la Saint-Barthélemy. heart_4d-or-et-de-sang-catherine-hermary-vieille

Ils ont été les derniers rois de la Renaissance. Violents, cruels, dégénérés, soumis à la férule de Catherine de Médicis, mère abusive, régente ambitieuse, qui tiendra jusqu’au bout un pouvoir que ses fils étaient incapables d’assumer. François II, Charles IX, Henri III, le duc d’Anjou… tous disparaitront dans la fleur de l’âge, assassinés, emportés par la maladie ou la folie.

Catherine Hermary-Vieille, en fine connaisseuse de l’Ancien Régime délaisse les faits divers historiques comme l’affaire des poisons qui a secoué le règne de Louis XIV avec La marquise des ombres, ou la bête du Gévaudan avec La bête, pour revenir à l’Histoire avec un grand H comme on dit à travers la fin des Valois.

De François II à l’assassinat d’Henri III, du règne sanglant de Charles IX à la mort de la Margot, la perle des Valois, l’auteure nous plonge dans une atmosphère particulièrement sombre et cruelle, au cœur même de la malédiction des Valois.

Cette famille a une image sulfureuse depuis quatre cent ans, en partie à cause de leur mère, la florentine Catherine de Médicis, que l’on disait férue d’astrologie mais aussi de poisons. A cause aussi des guerres de religion qui ont endeuillé les règnes successifs de François II, Charles IX et Henri III avec notamment le massacre de la Saint Barthélémy, quelques jours seulement après les noces de Henri de Navarre, futur Henri IV et de Marguerite sa cousine issue de germain.

A cause aussi enfin de leur mauvaises santé : des dix enfants conçus par Henri II et Catherine, seuls Margot et Henri III vont dépasser la quarantaine et enterrer leur mère.

Si comme moi, cette seconde partie du 16è ne vous est pas familière, D’or et de sang, va être une mine d’or pour vous. Catherine Hermary-Vieille revient donc sur le règne de chacun des derniers Valois, très brièvement sur François II qui n’a régné qu’une année, et plus longuement sur ceux de Charles IX et Henri III.

Mais elle n’en oublie pas la reine Margot, la célèbre perle des Valois, qui va servir de fil rouge à l’histoire. Femme libre et sensuelle, elle nous plonge dans les fastes et les horreurs d’une cour de France hantée par les espions, les empoisonneurs et les spadassins, gouvernée par des fauves sanguinaires qui s’entredéchireront jusqu’à la mort de leur dynastie.

Et oui car c’est là qu’est le drame, tous ces frères vont se détester et n’attendre qu’une chose : monter sur le trône à leur tour. Henri III, tellement chéri de sa mère, guette le moindre signe de faiblesse de son frère de roi et espère bien que la mort va bientôt le délivrer pour ceindre la couronne. Idem pour François d’Anjou, le petit dernier, qui va sceller une alliance avec sa sœur et son beau-frère Henri pour régner à son tour.

Les rois vont se succéder et la dynastie s’éteindre puisqu’aucun d’entre eux n’aura de fils légitime, laissant la voie royale à leur cousin et beau-frère, le roi de Béarn. Catherine Hermary-Vieille n’en oublie pas non plus le contexte politique de l’époque et la famille rivale des Valois : les Guise qui se verraient bien conquérir le trône grâce à l’intransigeante Ligue qu’ils ont créé.

D’or et de sang : La malédiction des Valois est un très bon roman historique qui éclaire et revient sur les évènements marquants des derniers rois Valois, à lire absolument si vous souhaitez vous familiariser avec cette époque.

Merci aux éditions Albin Michel pour cette lecture instructive et passionnante !

Publicités

13 réflexions sur “D’or et de sang : La malédiction des Valois – Catherine Hermary-Vieille

  1. Laure Micmelo dit :

    J’adore cette période de l’histoire de France, et je l’ai donc qui m’attend là, en face de moi ! Je suis contente de voir que tu as mis 4 coeurs 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s