Le diable de la Tamise – Annelie Wendeberg

Lu dans le cadre du Mois anglais :

mois-anglais

Londres, 1889. Quand une victime du choléra est retrouvée dans la Tamise, le Dr Anton Kronberg, bactériologiste de son état, est appelé pour confirmer les causes du décès. Toutes les précautions sont prises pour éviter une épidémie. Les choses auraient pu en rester là si les résultats intrigants de l’autopsie n’avaient poussé Kronberg à s’intéresser de plus près à cette affaire. Alors que Scotland Yard souhaite classer ce cas, Kronberg se rapproche de Sherlock Holmes. Et il ne faut que peu de temps au célèbre détective pour percer le secret du médecin qui, en réalité, est… une femme. Un secret qui pourrait la mener droit en prison s’il venait à être révélé. Mais tous deux vont unir leurs forces pour débusquer un criminel aussi redoutable que Jack l’Éventreur…heart_4auteur-editeur-pagesle-diable-de-la-tamise-annelie-wendeberg

Londres, 1889. Jack l’éventreur a cessé son œuvre macabre depuis quelques mois déjà lorsque le docteur Anton Kronberg, bactériologiste réputé de l’hôpital Guy, est appelé pour constater si le cadavre d’un homme retrouvé sur les bords de la Tamise, près de l’usine de traitements des eaux de Hampton, est bel et bien mort du choléra.

Sur place, Kronberg retrouve l’inspecteur Gibson de Scotland Yard qui l’a fait demander et fait la connaissance de Sherlock Holmes dont l’aide a également été requise par Gibson.

Le consulting détective, dont les dons d’observation ne sont plus à démontrer, perce aussitôt à jour le docteur Kronberg qui cache un lourd secret. Sous cette apparence masculine, se cache en réalité Anna Kronberg, une jeune allemande qui a du se travestir en homme pour suivre ses études de médecin et exercer cette profession réservée aux hommes.

De retour à l’hôpital Guy, le docteur Kronberg, constate après autopsie minutieuse du cadavre inconnu, que l’homme n’est pas mort du choléra, il était même en bonne voie de guérison, mais du tétanos.

Comment a-t-il pu s‘empoisonner ainsi ? Scotland Yard s’en fiche comme d’une guigne mais Holmes et Cronberg vont enquêter dans les bas-fonds de Londres pour découvrir la vérité.

Comme vous le savez déjà, j’adore les romans policiers historiques et lorsque j’ai vu celui-ci dans le catalogue des Presses de la Cité, je l’ai aussitôt demandé et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a pas eu le temps de moisir dans ma PAL.

Il faut dire qu’un polar historique qui se passe dans le Londres victorien avec Sherlock Holmes himself, je n’ai pas boudé mon plaisir. L’auteure dont c’est ici son premier roman est microbiologisite et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle s’y connaît. Ce n’est donc pas un hasard si l’héroïne de Le diable de la Tamise est bactériologiste et la science s’immisce beaucoup dans l’intrigue de ce récit et même moi qui n’est pas d’appétence pour cette discipline, j’ai quand même beaucoup apprécié ma lecture.

Annelie Wenderberg nous sert ici un récit relativement court et serré, pas de temps mort donc, pas le temps de s’ennuyer grâce à cette plongée dans le Londres des bas-fonds que j’ai trouvé très réussie avec un contexte bien rendu.

Autre point fort pour moi : l’héroïne totalement atypique de ce roman. Une jeune femme qui gomme toute sa féminité en se bandant les seins et en arborant une chevelure courte, pour exercer le métier qu’elle aime par-dessus tout, ce n’est pas si courant.

Et elle n’a pas choisi la facilité car si son secret était éventé, elle risquerait gros, en commençant par une lourde peine de prison. Aussi, chaque jour, elle quitte son meublé dans un quartier misérable en Anna, pour un garni dans lequel elle se transforme en Anton avant de filer à l’hôpital, chaque matin et chaque soir, la peur au ventre d’être suivie.

Sherlock dans tout ça ? Conforme au personnage créé par sir Athrur Conan Doyle, enfin pour moi mais je ne suis pas holmésienne, peut-être que les puristes crieront au scandale, mais j’ai apprécié qu’il soit à la fois présent dans le récit mais aussi secondaire puisque celle que l’on ne quitte pas c’est Anna.

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce polar historique rudement bien fichu, premier tome d’une trilogie, même si il ne faut pas vous attendre à un suspens à couper le souffle, l’important est ailleurs.

Un grand merci à Anne et aux éditions Presses de la cité pour cette belle lecture !

Publicités

35 réflexions sur “Le diable de la Tamise – Annelie Wendeberg

  1. Kitsy dit :

    Un roman policier historique qui se passe dans le Londres victorien et avec Sherlock Holmes ensuite, c’est tout à fait mon genre ! Et une héroïne aussi atypique ça ne peut que me plaire ! Merci pour cette jolie découverte, je ne connaissais pas du tout !

  2. myloubook dit :

    Je découvre les Presses de la Cité avec ce mois anglais, c’est le deuxième titre très tentant que je me note. Celui-ci a tout pour me plaire 🙂

  3. Les Revues de Wéro dit :

    Angleterre victorienne, Sherlock Holmes, personnage féminin fort et atypique : OK il me FAUT ce livre. Je suis une grande fan de ces thrillers / romans policiers anglais, l’humour y est toujours présent par petites touches et de manière sarcastique. J’ai hâte de mettre la main sur ce livre et de la lire :). Dans un peu le même style, il y a aussi Les enquêtes de Lizzie Martin (5 tomes en français pour le moment), de Ann Granger 🙂

    • Bianca dit :

      Par contre ici il n’y a pas d’humour du tout, c’est un polar très sombre au contraire. J’adore la série Lizzie Martin aussi, celle de Thomas et Charlotte Pitt aussi !

  4. Féli dit :

    Tu m’as donné envie, il va falloir que je le trouve pour l’ajouter à ma PAL 😉
    De quoi préparer la prochaine année anglaise de Titine!

  5. lewerentz dit :

    Je l’ai repéré aussi, et ton avis me conforte qu’il peut s’inscrire sur ma liste – malgré SH dont je ne suis pas une aficionado (désolée).

  6. belette2911 dit :

    Il est donc parti dans mes bagages pour les vacances et pas encore eu le temps de le lire parce que tu sais comme moi que durant les vacances, les journées ne sont jamais assez longues !! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s