Les Beaux Étés – tome 2 – La calanque – Zidrou et Jordi Lafebre

Dans ce deuxième tome des Beaux Étés, Zidrou et Lafebre remontent le temps : les Faldérault et leur 4L rouge ont quatre ans de moins. 1969, cap au Sud ! Le Sud, certes, mais le voyage sur les petites routes a aussi toute son importance : le dernier café avec Pépé Buelo avant le départ, le champagne pour les 100 000 km de Mam’zelle Estérel, les pauses pipi, les pique-niques, le camping… avant de rejoindre les calanques paradisiaques de la Méditerranée ! Des moments précieux pour lesquels il est bon de prendre son temps… heart_4les-beaux-etes-tome-2-jordi-lafebre-zidrou

Belgique, été 1969, la famille Faldérault se prépare à descendre un mois dans le sud de la France à bord de Mademoiselle Esterel, leur 4L rouge. Il pleut averse et toute la famille attend que Pierre, le papa, dessinateur de bande dessinée, mette un point final à sa toute nouvelle série, Four, qui, il l’espère, lui apportera enfin la gloire et la reconnaissance.

Une belle et joyeuse smala que la famille Faldérault, qui, outre Pierre, est composée de Mado vendeuse de chaussures, de Julie, la fille aînée qui se cache lorsqu’elle va faire un petit pipi, de Nicole qui claironne à chaque personne croisée que maman attend un bébé et de Louis qui a sa façon bien particulière d’expliquer comment on fait les bébés.

La radio et les Faldérault chantent à tue-tête « Je t’aime moi non plus » sur la route des vacances et font des haltes pour faire du camping sauvage tout au long de la route. C’est ainsi qu’ils vont planter leur tente par mégarde dans le jardin potager de Rufus et Ramona, d’anciens marseillais qui ne leur en tiennent pas rigueur et leur propose d’occuper leur bungalow dans une calanque de Marseille…

Nous avions quitté les Faldérault en 1973 dans Les beaux étés tome 1 Cap au sud !, on les retrouve quatre ans plus tôt, toujours aussi barrés et loufoques. J’avais été charmée par le premier volume de cette série so nostalgique, je suis toujours sous le charme de cette nouvelle histoire et de cette famille attachante et sympathique.

Si j’aime autant cette série c’est qu’elle me ramène dans ma propre enfance vécue au coeur des années 70 avec la chanson de l’été à la radio que l’on reprend à tue-tête, le pique-nique au bord des routes et son indispensable table pliante, le camping sauvage, les baignades à poil, les tenues improbables… tout est là, rien ne manque et c’est un vrai bonheur pour moi de retrouver cette atmostphère.

Ce second volume est tout aussi jubilatoire que le premier : l’été est pour les Faldérault, une véritable parenthèse enchantée, un moment où tout est permis, ils vivent comme hors du temps, guidés uniquement par le plaisir et l’amour et c’est une leçon pour nous, où notre époque nous oblige à toujours aller plus vite, vivre plus vite, quitte à passer à côté des bonheurs tout simples.

Une série totalement réussie, portée par un scénario drôle et tendre signé Zidrou et les belles planches de Jordi Lafebre, qui croque avec talent des personnages très expressifs et nous pouve une fois de plus, sa maitrise des couleurs.

Vous l’aurez compris, Les beaux étés m’ont conquises, vivement le tome 3 !

Publicités

13 réflexions sur “Les Beaux Étés – tome 2 – La calanque – Zidrou et Jordi Lafebre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s