Seven Dials – Anne Perry

Notre détective Thomas Pitt, enquête sur le meurtre d’un jeune diplomate, commis selon toutes les apparences par une Egyptienne célèbre et son amant, un ministre en charge des négociations entre les producteurs de coton égyptiens et ceux de l’industrie textile britannique. Pour éclaircir cette affaire, Pitt se rend à Alexandrie où le diplomate a autrefois travaillé. Là-bas, il découvre que la belle Ayesha Zakhari n’est pas ce qu’elle semble être… De plus le meurtre de Lovat peut être lié à un ancien crime, qui, s’il devait être révélé, pourrait mettre le Middle East à feu et à sang. Tandis que Pitt enquête en Egypte, sa femme Charlotte s’occupe d’un problème apparemment moins notable : la disparition d’un valet dont la sœur est une amie de leur femme de ménage. Pourtant très vite, un lien mystérieux entre les deux affaires apparaît.

seven-dials-anne-perryauteur-editeur-pages

Après l’excellent Conspiration à Whitechapel et le décevant Southampton Row, voici le 23è tome de la série Thomas et Charlotte Pitt, Seven Dials. Nous approchons doucement mais sûrement et aussi avec un peu de tristesse de la fin de la série et j’ai retrouvé avec grand plaisir mon couple d’enquêteurs victoriens préféré.

Cette fois-ci pas de Cercle Intérieur (ouf) mais une histoire policière sur fond de politique internationale et industrielle, avec la crise du coton qui secoue l’Empire britannique et les menaces de grève qui couvent.

Lovat, un obscur diplomate, est retrouvé assassiné dans le jardin du manoir Eden Lodge. Tout accuse l’égyptienne Ayesha Zakhari, la maitresse de Ryerson, un ministre de la reine Victoria.

Victor Narraway, le chef de la Special Branch, demande à Thomas Pitt de se rendre sur les lieux et de faire son enquête. Le but du contre-espionnage : sortir le ministre de ce mauvais pas et éviter de mettre le feu à l’Egypte et le canal de Suez.

Pitt est rapidement persuadé que les évidences le sont justement trop et il embarque pour Alexandrie afin d’en savoir plus sur la jolie égyptienne.

De son côté, Charlotte, sollicitée par Gracie, enquête sur la disparition de Martin Garvie, le valet de chambre de Stephen Garrick, qui avait séjourné en Egypte en même temps que Lovat : les deux affaires seraient-elles liées ?

L’histoire est un peu longue à démarrer mais ensuite, entre Londres et Alexandrie, la double intrigue imaginée par Anne Perry avance tambour battant, il y a même de l’action, une fois n’est pas coutume avec une expédition à Bedlam que je ne suis pas prête d’oublier !

J’ai été contente de retrouver Charlotte et Gracie à la manoeuvre, ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps. L’atmosphère, même si elle se teinte de politique, est concentrée sur les enquêtes policières et ce volume renoue avec les meilleurs de la série avec un dénouement toujours aussi surprenant.

Comme dans les précédents opus de la série, les Pitt peuvent toujours compter sur l’aide et l’entregent précieux de Lady Vespasia pour résoudre cette épineuse affaire, et sur l’inspecteur Tellman toujours aussi épris de Gracie. Je crois même qu’il y aura un mariage incessamment sous peu, ce qui ravit mon côté fleur bleue.

Vivement le tome 24 Long Spoon Lane !

heart_4

Lu dans le cadre d’une lecture commune avec Claire, Fanny et Céline et des challenges Anne Perry et British mysteries  :

anneperry2-copie-1  2168108069.2

 

Publicités

24 réflexions sur “Seven Dials – Anne Perry

  1. Ariane dit :

    J’aime beaucoup cette série que je suis depuis des années, mais j’ai de plus en plus de mal. Je n’accroche pas du tout avec le côté complot politique/espionnage que prend la série et le nouveau poste de Pitt dans la special branch. Alors je me force un peu mais là je bloque à Dorchester Terrace depuis plus d’un an.

    • Bianca dit :

      Je n’aime pas non plus le virage qu’a pris Anne Perry, je préfère lorsqu’elle se contente aux bonnes intrigues policières classiques, comme toi ce côté espionnage ne me plait guère !

  2. Asphodèle dit :

    Rhaaa vous avez presque fini !!! Bravo ! Il va falloir passer aux « Monk », c’est différent mais on s’y habitue, il y a des personnages que tu vas adorer ! 😉

  3. Tasse de culture dit :

    Je t’avoue que je commence aussi à penser à la fin de la série et au vide qu’elle va laisser tous les mois… Heureusement, je ne doute pas qu’Anne Perry écrira d’autres tomes mais ça ne sera pas pareil 😉
    Comme toi, j’ai beaucoup aimé cet opus qui met effectivement un peu de temps à démarrer. Mon coeur d’artichaut est ravi de la tournure des événements entre Tellman et Gracie !

    • Bianca dit :

      C’est bien vrai, Thomas est loin d’être un personnage lisse et sans relief ! Oui nous nous attaquerons à une autre série, on verra avec Céline et Claire, ce qui nous branche toutes !

  4. frenchbooklover dit :

    Je pense que je suis moins enthousiaste que toi mais j’ai quand même passé un bon moment de lecture et je serai contente de retrouver les Pitt dans leur prochaine aventure. Je suis curieuse de voir notamment comment Narraway va évoluer et quel tour vont prendre ses interactions avec Charlotte…

    • Bianca dit :

      Tu es celle qui est le moins enthousiaste car avec Fanny et Céline, on a vraiment beaucoup aimé 😉 mais c’est vrai que le démarrage est un peu laborieux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s